samedi , 4 décembre 2021

La Guinée aurait-elle l’opposition la plus ingénieuse d’Afrique ?

Après les marches conclues par une cinquantaine de morts, l’acceptation des élections avec Waymark, une plainte auprès de la CEDEAO pour fraude électorale et un suspense inutile sur sa participation à l’Assemblée nationale, l’opposition guinéenne vient de servir un nouveau plat.

Pour avoir clamé en vain l’arrêt de l’examen du projet de Loi des finances 2014 par la Conseil national de transition, voila que l’opposition dite républicaine annonce opter pour une autre procédure judiciaire après de la Cour suprême guinéenne, cette fois.

 

Alors même que ses députés élus (comme ceux de la mouvance présidentielle) ne sont toujours pas installés dans leur nouvelle fonction, l’opposition va protester en justice contre l’adoption du budget de l’Etat 2014 par le CNT qu’elle juge à présent « inutile ».

« Nous considérons que nous sommes dans une situation illégale et nous sommes dans un pays qui n’est pas un pays de droit. C’est un recul pour la démocratie. L’opposition républicaine a donc décidé de prendre contact avec les avocats », a dit mercredi le porte-parole du groupe Fodé Oussou Fofana. « Nous allons attaquer à la Cour suprême la décision et le décret du chef de l’Etat. Nous avons décidé d’expliquer pourquoi le décret est illégal et pourquoi le CNT ne devrait pas siéger. Pour nous, tout ce que le CNT va prendre comme acte est nul et non avenu ».

 

Même avec un peu plus de 50 députés dans la future Assemblée, l’opposition continue donc de multiplier les fronts. Sans doute au nom du combat politique pour la démocratisation de la Guinée. Serait-elle alors la plus inspirée d’Afrique pour comptabiliser enfin ses échecs dus à des erreurs stratégiques ?

Binta Condé

contact@kaloumpresse.com