jeudi , 9 décembre 2021
Flash info

L’opposition annonce une vaste campagne politico-diplomatique à travers le monde

On les croyait fatigués et prêts à aller au parlement quelque soit les résultats des élections législatives. Eh bien non, c’était mal les connaître. Les leaders politiques regroupés au sein de l’opposition républicaine ont décidé d’user de leurs dernières cartouches. A l’internationale. 

 

Jeudi, le porte-parole du groupe, Aboubacar Sylla, est  intervenu sur Radio Guinée pour affirmer qu’ils vont saisir les juridictions supranationales comme la Cour de justice de la CEDEAO pour contester les résultats définitifs du scrutin législatif.

 

Aussi, selon Sylla, l’opposition républicaine envisage d’écrire au secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon pour l’informer de la réalité du scrutin et mettre en évidence toutes les imperfections et fraudes qui ont entaché la recevabilité du vote.

 

Et ce n’est pas tout. L’opposition, par la voix de son porte-parole, annonce également qu’elle va adresser son document de revendication à L’union africaine, la CEDEAO et l’Union européenne « compte tenu de l’implication de ces institutions dans tout le processus électoral ».

 

Les opposants au régime de Conakry appellent leurs militants à l’organisation d’une journée ville morte le lundi 25 novembre prochain pour marquer leur mécontentement face à la démission de la Cour suprême lorsque celle-ci s’est déclarée  »incompétente » à trancher le contentieux électoral.

Zézé Enéma Guilavogui