samedi , 27 novembre 2021
Flash info

Guinée : Gouvernement d’union nationale ou du bluff ?

Se dirige-t-on vers un gouvernement d’union nationale? La question mérite d’être posée. Car le président de la République Alpha Condé et son principal opposant Cellou Dalein Diallo jouent présentement chacun avec l’espoir des Guinéens qui aspirent vivre dans la tranquillité, loin des guéguerres politiciennes.

Le président guinéen a déclaré ce lundi dans une interview accordée à la BBC être favorable à la formation d’un gouvernement d’union nationale. Le chef de l’Etat justifie cette disponibilité (qui surprend plus d’un guinéen) par le fait que la Guinée éprouve le besoin d’engager un réel processus de réconciliation. »Il nous faut un gouvernement d’union nationale parce qu’on a tellement de problèmes. Quand j’ai gagné les élections, j’ai voulu former un gouvernement d’union nationale », dit Condé, ajoutant que c’est le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, qui avait opposé une fin de non recevoir à sa volonté.

Tout porte cependant à croire qu’il s’agit d’une simple déclaration. Le président dit tendre la main. Mais il trouve en même temps un bouc émissaire qui, selon lui, avait rejeté son projet de gouvernement d’union. « Mais quand Cellou est parti à Dakar, il a dit qu’il ne peut pas gouvernement avec moi. Maintenant, il parle d’un gouvernement d’union nationale. Mais je ne peux pas forcer quelqu’un, sinon, moi j’ai été toujours partisan d’un gouvernement d’union nationale ». Doit-on tendre la main et accuser au même moment?

En tout cas les Guinéens sont loin d’un gouvernement de ce genre. Un gouvernement dans lequel toute la classe politique se retrouverait. Car au même moment Dalein prévient de son côté qu’il ne prendra part à n’importe quel gouvernement. « Nous ne faisons pas la politique pour être ministre. Personnellement, j’ai été ministre et même Premier ministre pendant longtemps, mais j’ai des valeurs et des idéaux à défendre. Si c’est autour d’un programme bien établit, il ne faut pas l’exclure. Mais, peut-être que le parti examinerait quelques propositions si vraiment nous sommes d’accord sur le respect d’un certain nombre de règles, de valeurs et de principes pour sortir notre cher pays de la crise », confie-t-il à Guineenews.

comme Alpha Condé qui pose des conditions, Dalein balaie d’un revers de la main la possibilité de former un gouvernement d’union nationale avec le président Alpha Condé dans les circonstances actuelles.  »Il est inimaginable que l’UFDG puisse envoyer ses cadres pour être membres d’un gouvernement qui viole les droits humains et les libertés démocratiques et qui n’a aucun respect ni aucune considération pour les guinéens et l’avenir de notre nation. Bref, avec les pratiques actuelles de Alpha Condé, nous nous sentons mieux dans notre rôle d’opposants que celui de membres d’un gouvernement qui viole au quotidien les règles et les principes de la démocratie et de l’état de droit et qui n’a aucun respect pour les droits humains et les libertés fondamentales ».

C’est tout dire.

Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com