samedi , 22 janvier 2022
Flash info

Construction du pont Kaka: Le Japon débloque plus de 12 millions de dollars

Soucieux de créer des conditions favorables aux nombreux usagers des routes guinéennes, le gouvernement guinéen, à travers le département en charge de la Coopération Internationale, vient de bénéficier de la part du gouvernement japonais d’une enveloppe financière de douze millions cent quarante mille dollars (12.140.000 US) qui servira à construire le pont KaKa, situé entre les préfectures de Coyah et Kindia.

La cérémonie de signature de l’accord portant sur une subvention financière non remboursable s’est déroulée ce mercredi 12 juin 2013 dans la salle de conférence du département en charge de la Coopération Internationale en présence du ministre d’Etat aux Travaux Publics et aux Transports, Bah Ousmane, du ministre de la Coopération, Koutoub Moustapha Sano, de l’Ambassadeur du Japon en Guinée Naotsugu Nakano et de plusieurs autres cadres techniques des départements concernés.

Dans son intervention de circonstance, le diplomate japonais a mis un accent particulier sur la dynamique des relations fructueuses qui existe depuis des années entre la Guinée et son pays avant d’annoncer que les travaux de ce projet seront exécutés par l’agence japonaise de la coopération internationale (JICA).

‘’ L’état de dégradation poussé de ce pont a causé beaucoup de risques aux usagers de cette route. La construction d’un nouveau pont permettra donc d’assurer une circulation sûre et apportera une grande sécurité aux automobilistes. La route nationale N°1 est un axe fondamental pour le pays, pour la circulation des personnes et des biens. Je souhaite que cette infrastructure qui sera très bientôt reconstruite permette d’améliorer les conditions commerciales pour un développement plus large du pays ‘’, dira-t-il avant d’indiquer que ce projet s’inscrit pleinement dans le processus de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD).

Pour le ministre de la coopération, il y a lieu de rappeler que le Japon fut l’un des pays à soutenir l’adhésion de la Guinée à l’Assemblée générale des Nations Unies au moment où cette adhésion était contestée par d’autres puissances d’alors. Depuis cette période, dira Koutoub Moustapha Sano, le Japon n’a jamais cessé d’être aux côtés de la Guinée.

‘’ Les réalisations en sont une illustration éloquente à la participation au développement socio-économique de la Guinée. La réalisation de ce pont est une réponse directe que votre pays donne à la demande des populations guinéennes qui, des années durant, ont continué de vivre les cauchemars des accidents de circulation sur ce pont et d’autres difficultés. L’attachement des populations à ce pont est lié au fait majeur qu’il constitue la charnière entre notre capitale et une bonne partie de la Guinée profonde’’, a déclaré le ministre Koutoub Sano.

Pour sa part, le ministre d’Etat aux Travaux Publics et aux Transports a tout d’abord exprimé ses sentiments de satisfaction à l’endroit des autorités japonaises pour ce geste ô combien significatif pour les populations guinéennes. Il a en outre félicité et remercié au nom du Président de la République, professeur Alpha Condé, le peuple japonais qui, selon lui est toujours resté au chevet de la Guinée. Il a par ailleurs indiqué que cette nouvelle infrastructure qui sera bientôt construite sera un bijou au service de tous les Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

‘’ La réalisation du nouveau pont sur Kaka nous permettra de mettre cette nouvelle infrastructure dans le standard de la CEDEAO pour lequel nous avons obligation aujourd’hui  », a conclu Bah Ousmane.

Mediaguinee