mercredi , 24 avril 2024

Simandou : BSGR sollicite l’aide de Blair pour la libération de ses employés

Benny Steinmetz Resources Group Ltd, BSGR, a appelé vendredi le gouvernement guinéen à libérer ses deux employés interpellés en avril dernier, à Conakry,  d’abord comme « témoins », puis pour « corruption passive » dans l’obtention des blocs 1 et 2 de Simandou par la compagnie en 2008.

BSGR qui estime que ses deux employés, Ibrahima Sory Touré et Issiaga Bangoura, sont détenus en captivité, dans des conditions scandaleuses depuis 28 jours, sans preuves, a aussi demandé l’aide de l’ancien chef du gouvernement britannique Tony Blair. « Elle a aussi invité l’ancien Premier ministre Tony Blair d’aider à obtenir la libération des employés’’, selon un communiqué parvenu à Minesdeguinee.com aujourd’hui.

Selon BSGR l’intervention de Tony Blair est demandée dans la mesure où il reste très proche du régime en Guinée et demeure un de ses conseillers.

BSGR a fustigé la semaine dernière l’implication de certaines personnalités qui gratifient autour du gouvernement guinéen dans l’arrestation de ses travailleurs à Conakry et le scandale de corruption qui concerne son dossier. Elle avait nommément cité le milliardaire George Soros qu’elle croit avoir des ambitions non avouées pour le riche gisement de fer de Simandou, au sud-est de la Guinée. La société soutient que les enquêteurs guinéens et les agents du FBI qui ont débarqué à Conakry n’ont pu trouver des preuves confirmant les accusations dont ses travailleurs font l’objet.

Le gouvernement guinéen n’avait pas immédiatement commenté ce communiqué publié par BSGR.

Mais selon Bloomberg, le ministre d’Etat à la Justice, Me Christian Sow, a déclaré que les accusés et leurs avocats sont leur droit de vouloir contester. ‘’Vous ne verrez jamais un accusé dire que c’est parfait », rapporte l’agence de presse.

EC/17-05-13/MG
+224 622 85 68 59
contact@minesdeguinee.com