samedi , 18 septembre 2021

Dadis reçu par le roi du Maroc, la dépouille de sa mère arrive vendredi à Conakry

De sources concordantes, pour rallier N’Zérékoré, en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara prendra, sauf dernière décision, le chemin le plus long : Rabat-Monrovia-N’Zérékoré et non Rabat-Conakry… Il précédera la dépouille mortelle de sa mère Tongo Christine Koné, décédée à l’âge de 103 ans dans un hôpital marocain, de 24 heures, selon un de ses proches, contacté par MEDIAGUINEE.

Selon nos informations, le roi Mohamed VI du Maroc a reçu hier mardi l’ex-chef de la junte guinéenne arrivé lundi à Rabat en provenance de Ouagadougou où il suit sa convalescence depuis janvier 2010 après avoir été blessé à la tête en décembre 2009 par son ex-aide de camp Aboubacar Sidiki « Toumba Diakité ».

Le roi, ajoute notre source, entoure le capitaine guinéen de tous les soins possibles.

La dépouille de sa maman quitte donc Rabat jeudi pour être à Conakry au petit matin de vendredi par la compagnie RAM aux frais du royaume chérifien qui a promis de tout prendre en charge. Le corps sera ensuite exposé à Lambanyi, en banlieue de Conakry, dans la famille du capitaine Camara avant de rallier le même jour N’Zérékoré, ville située au sud de la Guinée, à près de 1000km de Conakry, où elle sera inhumée dimanche prochain.

Mardi, le président guinéen Alpha Condé a échangé pendant de longues minutes avec le capitaine Moussa Dadis Camara et également avec le roi du Maroc.

Mis en cause dans le massacre de plus de 150 manifestants, le 28 septembre 2009 au stade du même nom à Conakry, le capitaine Dadis Camara, arrivé au pouvoir en décembre 2008 à la mort du général Lansana Conté, est considéré aujourd’hui comme un acteur « bouillant » dans la lutte contre le narcotrafic en Afrique de l’Ouest.

 

Mediaguinee