vendredi , 17 septembre 2021
Flash info

Jean-Marie Doré : « Aller coûte que coûte aux urnes le 12 Mai serait une erreur »

L’ancien Premier ministre et président de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG), Jean-Marie Doré, a déconseillé lundi la tenue les élections législatives à la date du 12 Mai au motif que la Guinée doit obtenir le 10è Fonds européen de développement.

M. Doré qui peut se bomber la poitrine d’avoir organisé la première élection présidentielle démocratique de l’histoire de la Guinée a préconisé d’aller lentement, mais surement, avec des institutions nationales crédibles et acceptées de tous.

« Le 10è FED est une nécessité pour la Guinée, mais les institutions guinéennes sont plus nécessaires encore que le 10è FED. La mise en place des institutions fiables, permanentes et solides, légales permettront de venir à bout de toutes les difficultés parce que chacun aura contribué à donner sa part de vérité », a dit le leader du l’UPG.

S’agissant des législatives proprement dites, même s’il dit être contre Waymark, sa réponse est claire. « Selon moi, le 12 mars n’est pas tenable compte tenu de ce qui se passe. Pour moi, tenir le 12 Mai coûte que coûte, serait une erreur. Il faut que l’on ait parlé du fond du processus en général, et en ce moment on verra s’il faut organiser les élections dans un délai raisonnable qui peut être en Mai, Juin, ou Juillet. Comme ça, on préserve le 10è FED ».

Pour son opinion après la rencontre du président avec l’opposition, Jean-Marie Doré pense que le pessimisme ne doit pas être guinéen. « Je suis un optimiste comme je l’ai dit dans la salle. Quelques soient les difficultés, il faut garder la tête hors de l’eau. Ce serait renoncer au combat pour la reconstruction de la Guinée que de tomber dans le pessimisme. Quand on crée un parti politique national pour viser à prendre le pouvoir, il ne faut jamais céder à la panique, au découragement ou encore moins au pessimisme ».


Fatoumata Kéita
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com