mercredi , 27 octobre 2021

Pré-affichage des listes électorales : « une autre violation des règles », selon eux

Pour les leaders politiques membres du Collectif, de l’Alliance pour la démocratie et le progrès et le Cercle des républicains, l’opération de pré-affichage des listes électorales annoncée par le président Alpha Condé à Davos, et soutenue par Yaya Kahn de la CENI n’est ni plus ni moins qu’une autre violation de la loi même si sa réalisation sur le terrain reste à prouver. 

Le premier d’entre eux à bondir sur ce sujet est l’ancien Premier ministre Sidya Touré de l’Union des Forces Républicaines. Il pense que cette opération est impossible à l’heure actuelle à partir du moment où les CARLE (Commissions administratives de révision des listes électorales) sont inexistantes dans les circonscriptions électorales. Il prend tout de même cette annonce avec crainte. Selon lui, il s’agit ‘’d’une fraude à grande échelle qu’on est en train d’organiser’’. Sidya Touré va un peu plus loin et soutient que dans son forcing, la CENI a déjà procédé à l’enregistrement de 500 000 électeurs dans le fichier de Waymark.

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG fait la même approche, mais estime que le pré-affichage des listes électorales par la CENI est en violation flagrante des lois. Une violation, qui, selon lui, avait déjà été refusée en plénière par l’ensemble des Commissionnaires, mais cautionnée par Bakary Fofana. « Bakary Fofana a décidé d’envoyer les listes électorales pour le pré-affichage lui seul. Il a posé 6 actes contraires à la loi qui régit la CENI’’, selon Dalein.


Mamady Touré
contact@kaloumpresse.com