samedi , 22 janvier 2022
Flash info

Mali : L’ONG guinéenne Aguisav condamne le coup de force du CNRDR

L’Association Guinéenne des Sans Voix – Aguisav – La Voix des Sans Voix condamne fermement le coup de force survenu au Mali, perpétré par un groupe de militaire au nom de l’armée malienne. Une honte pour le Mali et pour l’Afrique.

 

Ce coup de force n’est pas un au mali. Le 19 Novembre 1968 cette même armée renversait le Président Modibo KEITA mettant fin à la première république du Mali indépendant. Un certain Colonel Moussa TRAORE devenait le président de la 2è république. Le 26 Mars 1991 Général Amadou Toumany TOURE a mis fin à la dictature militaire pour donner le pouvoir aux civils, après une insurrection populaire avec un bilan lourd de près de 200 morts.

Depuis la République du Mali est devenu un modèle de Démocratie en Afrique et dans le monde. Et son président ATT est devenu l’homme de référence de la génération montante et fait la fierté de l’Afrique. Sous sa conduite le Mali devrait élire son président le 29 Avril 2012 auxquelles élections présidentielles ATT n’est pas candidat.

C’est cette marche normale du peuple malien vers son destin qui est perturbée par certains militaires avides du pouvoir sous prétexte fallacieux : le laxisme de la hiérarchie militaire contre la rébellion touarègue au nord.

Rien ne justifie cette irruption des militaires dans les affaires de l’Etat au sommet. C’est pour quoi il faut tout mettre en œuvre pour chasser ces militaires bandits et rétablir le Président ATT.

Nous invitons tout le peuple du Mali à la mobilisation générale pour défendre les institutions républicaines et mettre hors d’état de nuire les mutins coupables de cette forfaiture.

En ce moment difficile du Peuple Malien, nous demandons à la Cedeao, à l’Union Africaine et à la Communauté Internationale toute entière de ne pas accepter ce recul de la Démocratie en Afrique, c’est-à-dire faire en sorte que l’ordre constitutionnelle soit scrupuleusement respectée au Mali. L’on ne peut pas détruire un ordre constitutionnel pour soi disant dire construire un ordre constitutionnel. C’est inadmissible. Les militaires doivent retourner dans les casernes sans condition. Nous devons tous nous mobiliser pour chasser ces militaires bandits putschistes qui veulent prendre le pouvoir au Mali.

Vive le Mali Démocratique ! Vive l’Afrique !

Soutien inconditionnel au Peuple Martyr Malien ! La lutte continue !

Egalité – Patriotisme – Fraternité

Conakry, le 22 Mars 2012