mardi , 26 octobre 2021

Meeting politique : Bah Oury mobilise la diaspora à Philadelphie, New York et Boston

Le numéro deux de l’Union des forces démocratiques de Guinée, Bah Oury poursuit sa tournée aux Etats Unis. En provenance de Washington, il s’est rendu tour à tour le 1er octobre à Philadelphie, New York et Boston.

A Philadelphie par exemple, il a rencontré les ressortissants de la ville. Dans un discours très applaudi, il a exhorté ses compatriotes de s’unir et de s’organiser pour le développement de leur pays, tout en remerciant les participants et particulièrement les sages pour leur soutien à l’UFDG. Après Philadelphie, Bah Oury a mis le cap sur Boston via New York pour son premier meeting aux USA. Là il a été accueilli par les membres du bureau fédéral, en présence de l’ancien Ambassadeur du Sénégal aux USA, Bah Lamine, membre du parti Mouvement Politique Citoyen « MPCL » de Dr Cheik Tidiane Gadjo, ami personnelle de Bah Oury avec qui il a eu un échange téléphonique.

A son entrée dans la salle, les militants et sympathisants de Boston ont réservé un accueil chaleureux  au vice président de l’UFDG, sous fond d’applaudissement. Séance tenante, le présentateur Dieng de la radio media d’Afrique a présenté la délégation et exhorté Bah Oury de continuer son combat  pour la démocratie et le respect du droit des guinéens.

En réponse, Bah Oury a remercié les membres de la fédération, et encourager les femmes à s’impliquer davantage dans la lutte politique, tout en regrettant le comportement peu responsable du président Condé, qui se comporte, non pas comme un chef d’Etat mais comme un chef de parti. Il a aussi fait remarquer qu’il est dangereux  pour la Guinée et la sous région et exhorté à tous les démocrates à se lever comme un seul homme pour empêcher une nouvelle dictature en Guinée. Bah Oury a demandé  aux militants et sympathisants de rester mobiliser et détenir prêt pour le combat pour l’instauration  d’une démocratie véritable en Guinée.

A la question d’un militant sur le mandat d’arrêt lancé contre lui, Bah Oury, a répondu tout simplement que c’est un acte insensé et absurde : ‘’On ne lance pas un mandat d’arrêt  international contre un leader politique qui ne partage pas les idées sataniques d’un président qui,  pour camoufler son échec lamentable, cherche des boucs-émissaires. La politique n’est pas du domaine et des prérogatives de l’Interpol. Alpha Condé devrait consulter le Dictionnaire ABCD de l’Interpol’’ s’est-il marré. Alpha Condé utilise tous les moyens à sa disposition pour tuer la moindre contestation dans l’œuf, a-t-il ajouté. Sur l’état de l’union du collectif, Bah Oury a salué l’engagement de Dr Faya Millimono qui fait un travail remarquable au compte de la NGR sans oublier l’engagement des autres partis au sein du collectif. Il a en fin fait remarquer qu’il fallait ouvrir la porte à tous les déçus du nouveau régime de Conakry.

C’est ainsi qu’il a encouragé à travailler avec l’ADP dans le respect de l’aspiration du peuple de Guinée tant attendu. Bah a tenu à rassurer les militants et sympathisants sur ces relations avec le président Cellou : « nos relations sont très bonnes, il n’ya pas de problèmes. Nous travaillons main dans la main » a-t-il expliqué.


SOURCE : L’Observateur