samedi , 8 mai 2021

Affaire destitution du secrétaire général de la ligue islamique de Koubia : Elhadj Diassy soutient El hadj Babéli

A décision illicite, acte illicite. La sentence du préfet arc-en-ciel de Koubia contre El hadj Babéli Diallo rencontre des résistances même au sein du gouvernement Alpha Condé. Le secrétaire général aux affaires religieuses, el hadj Abdoulaye Diassy, vient de faire savoir aux autorités du gouvernorat de Labé qu’il n’approuve pas du tout la décision du préfet révoquant l’homme de Dieu de ses fonctions de secrétaire de la ligue islamique préfectorale.

 

N’en déplaise aux irrespectueux des principes et règlements administratifs, ou aux ’’saboteurs’’ de tous bords, la correspondance adressée a cet effet, mentionne que la victime du préfet reste et demeure à son poste. D’ailleurs, cette réaction d’El hadj Diassy fait l »’unanimité tant au sein de l’élite arabisante de la ville religieuse de Koubia qu’aux salons des barbus de Koloma en banlieue de Conakry.

Les commentateurs de l’acte qu’il vient de poser, trouve en lui l’homme de la situation qui peut désinfecter tant soi peu l’administration religieuse Arc-en-ciel afin de la débarrasser de ceux qui préservent pareils actes répugnants. Regard est porté sur les prochaines campagnes du pèlerinage aux lieux Saints de l’Islam. Une occasion qui attire voyagistes arnaqueurs et autres guides qui ne sont guidés que par leur intérêts personnels dans l’extorsion d’argent aux fidèles musulmans guinéens sur les terres d’Arabie Saoudite.

L’an dernier par exemple, plusieurs pèlerins ont indexés un réseau de barbus dont les membres ne s’affairent qu’à organiser une collecte de frais de ceci ou de cela. Ce sont là des affaires pas vraiment religieuses que les fidèles souhaitent voir disparaitre. Idem pour les virements douteux qui font assez de bruit en ce moment. Verra-t-on le même El hadj Diassy sur ces chantiers nobles ? En attendant de voir, égrenons le chapelet.

SOURCE : Le Populaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*