mercredi , 20 octobre 2021

Déclaration de l’Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée

L’Union des radios et télévisions libres de Guinée, URTELGUI, s’est réunie en Assemblée générale extraordinaire ce jeudi 16 juin 2011. L’Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée a examiné le courrier relatif aux redevances à payer adressé aux différentes radios et télévisions par le Directeur général de l’ARPT, Autorité de régulation des postes et télécommunications.

 

A l’examen de ce courrier, il est apparu des menaces à peine voilées de la part de l’Autorité de régulation. Une attitude qui a suscité une vive inquiétude de la part des membres de l’Union, attitude qu’ils déplorent.

L’assemblée générale reconnaît le devoir pour ses membres d’acquitter la redevance annuelle. En même temps, elle constate avec regret que la mauvaise situation économique de 2010 et 2011 a eu des répercussions catastrophiques sur la vie des organes qui peinent à faire face aux charges incompressibles de leur fonctionnement.

Cette situation avait déjà été portée à la connaissance du gouvernement qui avait promis de trouver une solution convenable aux deux parties.

En attendant que le gouvernement réponde à ses sollicitations, l’Union demande à l’ARPT de sursoir à toute mesure coercitive à l’encontre des radios et télévisions libres de Guinée.

L’Union demande au gouvernement de bien vouloir :

annuler les arriérés de 2011, à cause notamment du manque de recettes enregistré au cours de l’année et du non payement de la subvention par l’Etat,

renégocier les montants de la redevance à la baisse en vue de faciliter leur paiement par les radios et télévisions libres.

L’Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée encourage l’ARPT à résoudre le différend à l’amiable.

L’Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée continuera ses efforts afin de trouver la solution idoine à la crise.

Fait à Conakry le 16 juin 2011

Signé

L’Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée