mardi , 26 octobre 2021

La BAD réintègrera son siège historique à Abidjan avant trois ans

LISBONNE – Les gouverneurs de la Banque africaine de Développement ont confirmé vendredi à Lisbonne le principe d`un retour de l`institution à Abidjan d`ici à trois ans, a annoncé le vice-président de la BAD, Nkosana D. Moyo.

 

« La banque a décidé qu`elle se donnait encore trois ans en Tunisie », où elle s`était installée provisoirement en 2003 en raison des troubles en Côte d`Ivoire, mais « peut à tout moment au cours de cette période retourner à Abidjan », a précisé M. Moro, lors d`une conférence de presse à l`issue des Assemblées annuelles de la BAD.

Le retour de la BAD dépendra du « rétablissement de conditions de sécurité acceptables » et de la « réhabilitation des bâtiments de la banque, endommagés », a-t-il ajouté.

Les gouverneurs de la BAD ont par ailleurs décidé d`accorder à la Côte d`Ivoire une aide de 160 millions de dollars (111 MEUR) consacrée à l`éducation, la santé et aux infrastructures, et confirmé un financement de 500 millions de dollars (347 MEUR) en faveur de la Tunisie, dont le principe avait déjà été adopté en mai.

Cette aide devrait être suivie « d`ici la fin de l`année » d`un financement supplémentaire équivalent, a précisé le président de la BAD Donald Kaberuka.

La BAD a également signé un accord avec le Zimbabwe d`un montant de 30 millions de dollars (55 MEUR) destiné à améliorer les services d`eau et d`assainissement.

Enfin, les gouverneurs de la BAD se sont prononcés en faveur d`un soutien à l`Egypte, dont les modalités seront précisées d`une « prochaine visite » de M. Kaberuka dans ce pays.

La deuxième journée des Assemblées annuelles de la BAD a été marquée par la visite de la ministre française des Finances Christine Lagarde venue défendre sa candidature à la direction du FMI.

Mme Lagarde y a reçu le soutien des pays de l`Afrique sub-saharienne alors que, la veille, l`Union africaine (UA) avait estimé qu`il était « temps à présent pour un non-Européen, particulièrement un Africain, d`être à la tête
du FMI ».

Interrogée sur la position de la BAD à cet égard, sa secrétaire-générale Cecilia Akintomide a seulement déclaré: « il n`y en a pas ».
Les prochaines assemblées annuelles de la BAD se tiendront à partir du 31 mai 2012 à Arusha.