Bannière
Bannière
Bannière

Affaire Ministère public vs Faya Pascal Kamano : la version des faits de la Banque centrale, partie civile

  • PDF

Kèmo Condé, 55 ans, inspecteur des services financiers et comptables, directeur de la supervision des institutions de micro finance à la banque centrale, a apporté au tribunal correctionnel de Kaloum, la version des faits de son institution qui accuse Faya Pascal Kamano d'avoir illégalement exercé des activités de micro finance à Kindia.

Financement des festivités de l’an 54 de la Guinée : les appétits s’aiguisent

  • PDF

Le Comité de pilotage des festivités commémoratives du 54è anniversaire de l’indépendance de prévues dans la préfecture de Boké a été rassuré par le chef de l’Etat de sa détermination à financer les ouvrages prévus à cet effet. De quoi aiguiser les appétits de certains ressortissants de la région réputés pour leur goût pour l’argent du contribuable.

Gouvernance écorchée, des canaux pour drainer toutes les controverses

  • PDF

La tentative d'assassinat contre le président de la République, le Pr Alpha Condé relève d'un calcul machiavélique qui en dit sur le mental de ses acteurs et leurs '' commanditaires'' cachés dans l'ombre de leurs ambitions folles, surtout à un moment où la paix sociale devient un impératif.

Gestion patrimoniale opaque de l’Etat : La nouvelle gouvernance clouée au pilori

  • PDF

Au lendemain de son investiture, le nouvel élu, le professeur Alpha Condé, faisait  rêver  ses compatriotes par des discours messianique et des promesses mirobolantes. Dans une approche simpliste, il avait promis, par exemple, de combler  le demi-siècle  de notre retard en un quinquennat. Un an après, maints Guinéens clament le slogan » changeons le changement ».

La pesse privée dans le collimateur du ministre Gbantama : Le crime de la radio Gangan

  • PDF

Alors que les réactions de condamnation relatives a la décision liberticide du CNC visant a museler la presse privée ne sont pas épuisées, alors que le '' quatuor'' de l'opposition Guinéenne continue son retranchement chez le ministre Mouctar Diallo craignant des velléités du présumé '' commando de le mort'' alors que l'hebdomadaire Le défis n'a pas fini de penser ses plaies suite a la destruction de son matériel informatique, voila qu'un ministre de la république,  qui a de la peine a résorber le problème crucial  du chômage des jeunes sous l’ère du changement, joue sur le terrain de la provocation envers nos confrères de Gangan dont le siège se trouve a Matoto.


 

Ah oui, le ministre provoquerait nos confrères avec des menaces, des intimidations et autres plaintes, nous a-t-on rapporte. Le ministre Gbantama Sow, puisque c'est de lui qu'il s'agit, fouine un dossier qui ne le concerne pas, a ;oins qu'il ne veuille marcher dans la zone rouge  du CNC. Parait qu'il reprochait aux journalistes de cette station d'avoir couvert de manière partiale la manifestation de protestation des guinéens des USA lors du séjour américain  du président Conde.


Pourtant les confrères disent avoir restitue le compte-rendu de leur radio-partenaire, la voix de l’Amérique basée aux USA, qui a retransmit l’événement sur leurs antennes. Voila le crime de Gangan FM, Mais c'est oublier que la presse locale peut exploiter des dépêches des stations internationales ou d'agences de presse étrangères. Un confrère est une source, pourvu qu'on le cite.

Le ministre Gbantama Sow doit l'apprendre forcement. Et on n’a pas besoin d’être ministre pour le savoir. C'est une question de culture générale et de règle élémentaire du journalisme. A moins que le ministre n'ayant pas obtenu le BEPC ne comprenne pas français. Si tel est le cas, la presse n'y peut rien hélas.

L'Observateur

Silence, on récuse !

  • PDF

Coumba Yala, l’opposant bissau-guinéen, doit être quelqu’un de méchant ; bien que gentillesse rime rarement avec politique. Il a empêché notre président démocratiquement élu d’aller professer ses leçons de démocratie apaisée en Guinée Bissau.

Journalisme : l’Université Cheick Modibo Diarra lance ses studios Radio et Télévision

  • PDF

L’université privée Cheick Modibo Diarra, sise à Sonfonia-Gare, a procédé vendredi 29 juillet au lancement de ses studios Radio et Télévision, destinés à la formation de ses étudiants qui optent pour la filière journalisme.

La Guinée lance la contruction d’une usine de fabrique des poteaux électriques

  • PDF

Le ministre d’Etat aux Travaux Publics et aux Transports Kötö Ousmane Bah, en lieu et place du Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana, a présidé samedi, 31 mars 2012, la cérémonie d’inauguration d’une usine de fabrique des poteaux électriques, premier du genre en Guinée, à Sangoyah dans la commune de Matoto à Conakry.