Bannière
Bannière
Bannière

La reconstruction de la nationale Coyah-Kindia-Mamou-Dabola lancée

  • PDF

Ça y est. Le président Alpha Condé en compagnie d’une forte délégation gouvernementale et institutionnelle a procédé ce jeudi 19 avril 2018, au lancement officiel des travaux de reconstruction de la route nationale Coyah-Kindia-Mamou-Dabola. C’était dans la préfecture de Coyah en présence des autorités régionales, préfectorales et des représentants de plusieurs institutions internationales.


Dans son allocution de circonstance, la ministre des Travaux Publics, Hadja Oumou Camara a, après salué et apprécié la coopération sino-guinéenne dira que ces travaux qui seront effectués par l’entreprise chinoise China Road bridge corporation (CRBC) et qu’ils coûteront selon elle, une enveloppe de 357 millions 302 mille 942, 38 Euros hors taxes (HT).

‘’Les 85% seront fournis par des institutions financières chinoises, tandis que les 15% viendront du budget national de développement (BND)’’, dit-elle avant d’inviter tout le peuple de Guinée à adhérer à la reconstruction de cette route qui est de 367 km.

Pour sa part, le vice-président l’entreprise chinoise China Road bridge corporation, Wang Lijun s’est réjoui de l’attribution desdits travaux à sa société. Il a par ailleurs promis que le délai contractuel qu’est de 36 mois sera respecté.


Prenant la parole, le président Alpha Condé a entre autres précisé : ‘’C’est un plaisir pour moi de poser la première pierre de reconstruction de cette route nationale. Vous savez, cette route est dangereuse parce qu’il y a beaucoup de tournants qui occasionnent beaucoup d’accidents. Donc la reconstruction d’une route est de faire en sorte de diminuer le nombre d’accident. Si ce n’est pas une autoroute, il faut qu’elle soit rectiligne et j’espère que nos amis de l’entreprise m’ont bien attendu. Evidemment, la Guinée avait deux grands défis à relever à mon arrivée. L’énergie et les infrastructures, car pour améliorer le panier de la ménagère, il faut d’abord doter le pays d’infrastructures capables de servir le développement de l’agriculture et de l’industrie. Aussi, si aujourd’hui nous posons la première pierre pour la reconstruction de la route Coyah-Kindia-Mamou-Dabola, il ne faut pas oublier que la route Kouroussa-Dabola est déjà attribuée et nous attendons seulement l’avis de non objection de la part de la banque islamique de développement’’, dira-t-il entre autres.


Nous y reviendrons !

Mediaguinee