Bannière
Bannière
Bannière

Habitat : le ministre Kourouma veut récupérer les domaines spoliés à Kankan

  • PDF

Le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire (VAT), Dr Ibrahima Kourouma était à Kankan où il a conféré, jeudi, 22 février 2018, avec les cadres des services déconcentrés des sept (07) préfectures de la Région Administrative (RA), rapporte le correspondant régional de l’AGP sur place.


La rencontre, élargie aux chefs des quartiers de la ville de Kankan, a été rehaussée de la présence du gouverneur de Région, Général Mohamed Garhé et du préfet de Kankan, Aziz Diop.


A entendre le gouverneur de Kankan et le directeur régional de l’Habitat, Mohamed Camara, les services de l’Habitat de Kankan constituent des services à faux problèmes, caractérisés essentiellement par des conflits domaniaux, souvent occasionnés par des cadres des Directions Préfectorales de la Ville et de l’Aménagement du Territoire (DPVAT). Conséquences, des problèmes domaniaux sont fréquents dans la Région.


C’est autant de problèmes auxquels le ministre de la VAT, Dr Ibrahima Kourouma doit faire face dans cette partie du pays. C’est pourquoi, le ministre et sa suite se sont rendus à Kankan, après N’zérékoré, pour toucher du doigt les réalités sur le fonctionnement des services de l’Habitat dans les localités.


Pour le gouverneur de Kankan, Général Mohamed Garhé, la gestion des domines constituent un véritable casse-tête dans la cité.


D’autres participants à cette rencontre ont évoqué des causes de ces tas de problèmes, notamment «le manque criard de personnel dans ces services déconcentrés. Exemples, la Direction Régionale de l’Habitat (DRH) de Kankan a seulement deux (02) répondants (le directeur régional et son adjoint).


Pour identifier et préserver les domaines de l’Etat, le ministre de la VAT, Dr Ibrahima Kourouma a fait savoir, que «tous les domaines de l’Etat bradés seront récupérés et portés dans le portefeuille de celui-ci.


Il a aussi indiqué, que ce sont des responsables chargés de l’Habitat, eux-mêmes, qui créent les faux problèmes aux pauvres citoyens. «Dans ce cadre, un nettoyage sera fait», a prévenu le ministre et d’en ajouter, «je suis pharmacien de profession, mais je sais ce qui est bon pour le pays. Nous sommes venus pour mettre de l’ordre».


AGP