Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Mandiana : il tue un jeune homme à cause d’une fille

  • PDF

Le jeune Sékou Traoré, 25 ans, natif de la préfecture de Kissidougou, a été poignardé à mort par son rival à cause d’une jeune fille nommée Koumba, dans la nuit du dimanche, 12 mars 2017, aux environs de 23heures TU, dans le district de Missiman, une zone minière dans la sous-préfecture de Morodou à 25Km de Mandiana-centre, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP.

 

Le présumé auteur, un certain Sékou aussi, dont le nom de famille n’est pas connu par Mlle Koumba, serait en fuite depuis qu’il s’est rendu compte que sa victime a succombé à ses blessures. Il est activement recherché par les services de sécurité de la préfecture de Mandiana.

 

Devant cet acte, le préfet de Mandiana, Souleymane Keita dit envisager des mesures énergiques en vue de mettre fin à de telles pratiques devenues fréquentes dans les mines, surtout à Missiman où la ruée de toutes sortes de personnes vers l’or, devient de trop.

 

Toujours dans les mines, mais cette fois-ci à Koromadou dans la sous-préfecture de Faralako, où un éboulement a fait un mort et des blessés, mardi, 14 mars, vers 11 heures TU.

 

Il a fallu des heures de recherche pour retrouver le corps qui était enfoui dans les décombres. Face aux dégâts causés par les mines ces derniers temps, les chefs des structures coutumières des orpailleurs, appuyés par la Croix Rouge préfectorale de Mandiana, sont en train de mener la sensibilisation pour que les risques liés à l’exploitation artisanale de l’or soient diminués.

 

AGP