Bannière
Bannière

Kassory "honoré" de sa nomination rappelle quelques leçons de patriotisme

  • PDF

Sous le feu des critiques depuis sa nomination le 20 octobre dernier, Ibrahima Kassory Fofana, se dit honoré de revenir dans le service public et annonce avoir accepté l'offre pour relever l'économique guinéenne asphyxiée par la fièvre Ebola.

 

Nommé comme ministre d’Etat à la Présidence chargé des questions d’investissements et des Partenariats Public-Privé, Kassory affirme qu'il vient aux affaires au moment où l’économie est en récession.

 

Comme il le souligne dans un entretien à Guineenews, sa mission consistera à organiser, coordonner le pool économique à la présidence de la République pour aider à booster la croissance, à améliorer la gouvernance administrative et économique du pays.

 

Candidat au premier tour de l'élection présidentielle en 2010, Ibrahima Kassory Fofana, ancien ministre des Finances et président du parti Guinée Pour Tous (GPT) a par la suite effectué un séjour au sein de l'opposition républicaine où il tirait à boulets rouges sur la gouvernance Condé.

 

Après sa nomination, l'opposition républicaine a estimé qu'il venait ainsi de faire son choix à moins d'un an de l'élection présidentielle de l'an prochain. Certains leaders politiques soutiennent d'ailleurs qu'ils s'attendaient à ce revirement eu égard à ses positions de moins en moins tranchantes ces derniers temps et ses ambitions affichées pour la Primature.

 

Au sein de l'opinion publique, la décision de collaborer avec le régime Condé est diversement appréciée. Si certains la jugent surprenante à cause des précédentes prises de positions du leaders de GPT, d'autres  par contre croient savoir qu'il a effectué le bon choix.

 

Mohamed Sylla qui se présente comme un homme d'affaires, estime que le président Alpha Condé a usé de ses prérogatives les plus absolues. "Il est non seulement libre de nommer qui il veut, mais aussi révoquer qui il veut", croit-il.

 

Madame Fatoumata Bangoura, une militante de l'UFR regrette "la décision de Kassory Fofana, qui, à un moment donné était l'un des ténors de l’opposition républicaine".


Pour cette militante du parti de Sidya Touré, cette autre nomination ne changera nullement la donne. Mais plutôt aggravera d’avantage la situation économique de la Guinée. "Le passage de Dr Kassory sous le régime Conté n’a pas été rose pour les Guinéens", rappelle-t-elle.



Plusieurs citoyens contactés au cours de notre reportage ont affirmé regretter la désignation d'Ibrahima Kassory Fofana comme ministre d'Etat. Ils parlent d'un homme qui ne respecte pas sa parole. Ils parlent aussi d'un leader politique qui a déconseillé en 2010 aux citoyens de Matam de voter Alpha Condé au risque de voir le pays à l'agonie.

 

Au RPG Arc-en-ciel, à l'image de Lansina Komara, Secrétaire administratif du parti, on salue la main tendue du chef de l'Etat et la sagesse de Kassory Fofana pour avoir saisi la perche.

 

Le principal intéressé, lui, appelle à ne pas mélanger les choses. Pour lui, il y a un temps pour chaque chose. Et que dans la vie d'un homme, il doit savoir servir sa nation au moment opportun.

"Quand il s’agit du pays, les frontières politiques doivent disparaître. Sous tous les cieux, dans le fonctionnement de la démocratie moderne, quand il s’agit de conduire un État, les divergences ou les frontières politiques peuvent disparaître ou du moins ne sont pas importantes pour faire face aux défis", conclut-il.

 

Seriane Théa

+224 622 85 68 59

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.