Bannière
Bannière
Bannière

Macron: la France restera au Mali "tant qu'il le faudra"

  • PDF

La France restera engagée au Mali au sein de l'opération Barkhane "aussi longtemps qu'il le faudra" pour gagner la bataille contre le terrorisme, a déclaré dimanche Emmanuel Macron.


L'opération Barkhane, qui a pris la suite le 1er août 2014 de l'opération Serval, mobilise quelque 4000 soldats français au Sahel contre les groupes djihadistes.

"Je le dis ici à nos hommes qui se battent pour cette liberté. Nous la gagnerons cette bataille, nous y mettrons les moyens qu'il faut, la détermination qu'il faut, et je sais que cela prendra du temps. Mais nous y parviendrons", a dit le président français lors d'un discours devant la communauté française à Bamako.

"Je suis venu à Bamako aujourd'hui et à Gao le mois dernier pour vous assurer que la France restera engagée aussi longtemps qu'il le faudra", a-t-il ajouté. "A travers notre engagement, notre objectif de long terme est d'accompagner, d'épauler les forces nationales et régionales", a-t-il poursuivi.

Emmanuel Macron se trouvait à Bamako pour le lancement de la force conjointe antiterroriste du "G5 Sahel" qui agira en complément de Barkhane et de la mission de l'Onu (Minusma).

"Ils ont des noms, des identités que nous suivons, ils travaillent cachés, ils jouent sur les peurs, ils détournent une religion de ses fondamentaux pour plonger toute cette région, mais avec elle le reste du monde, dans l'obscurantisme", a dit Emmanuel Macron en évoquant les combattants djihadistes.

"Ils souhaitent nous diviser par ces peurs et ces colères. C'est un ennemi radical, profond, contre lequel nous menons une bataille sans relâche."

 

Reuters