Bannière
Bannière
Bannière

Le Cameroun intègre le groupe des nations productrices de diamant en Afrique

  • PDF

Le Cameroun a été admis comme pays membre de l’Association africaine des producteurs de diamant. Une adhésion approuvée par les dix-huit pays membres de l'ADPA lors de la 5è session du Conseil des ministres tenue le 5 avril à Conakry.

 

Le Cameroun, 19è pays à adhérer à l'Association africaine des producteurs de diamant, espère jouer sa partition pour le rayonnement de cette institution panafricaine visant à promouvoir la transparence dans la gestion du secteur diamantifère africain.

 

"Le Cameroun exprime sa gratitude aux pays membres pour l’avoir accepté au sein de la grande du diamant", s'est ainsi exprimé le ministre Camerounais des Mines, de l'Industrie et du Développement technologique Ernest Gbwaboubou après la validation de la candidature de son pays.

 

Selon Ernest Gbwaboubou le gouvernement du Cameroun mesure l’importance de cet évènement et s’engage à appliquer les principes qui guident l'Association africaine des producteurs de diamant.



"Nous sommes animés d’un sentiment de joie, nous l’avons voulu pendant des années, nous y avons œuvré", a-t-il enchainé.

 

Il faut rappeler que le Cameroun a été admis au processus de Kimberly en 2012.

 

Ernest Gbwaboubou a salué le soutien du président guinéen Alpha Condé et de son gouvernement à l'endroit du Cameroun. Un  soutien qui a été couronné de succès, d'après lui.

 

Il faut aussi noter que l'ADPA a été créée en novembre 2006. Sa mission première est d'opérer une mutation des diamants de conflits en diamants de développement sur le continent.

 

C'est pourquoi le Premier ministre guinéen Mamady Youla a invité les membres de l'association à plus d'engagement pour l'atteinte de cet objectif.

 

"Par son rôle statutaire et au regard du caractère stratégique du diamant dans les conflits auxquels notre continent a été confronté ces dernières décennies, l'ADPA mérite un soutien et un encadrement de qualité de la part de ses Etats membres", a souligné M. Youla.

 

A l'occasion de la 5è session du Conseil des ministres de l'Association africaine des producteurs de diamant, la Guinée a pris la présidence en exercice de l'institution pour un mandat d'un an. Ce mandat sera exécuté par son ministre des mines et de la géologie Abdoulaye Magassouba.

 

Avant la Guinée, c'est le Ghana qui assurait la présidence en exercice. Et ce, depuis 2012 lors de la 4è session du Conseil des ministres. Le mandat d'un an a duré cinq à cause de la tension politique liée aux élections législatives en 2013 en Guinée, l'épidémie de fièvre Ebola qui a surgi l'année suivante, l'élection présidentielle de 2015 toujours en Guinée et celle organisée au Ghana en 2016.

 

L'ADPA compte des pays comme l'Angola, l'Afrique du Sud, la République Démocratique du Congo et la Guinée.

 

Par Elie Ougna