Bannière
Bannière
Bannière

Grève des boulangers à Lélouma

  • PDF

Le pain se fait de plus en plus rare sur les marchés de Lélouma. En cause, une grève déclenchée depuis le samedi 7 avril par les boulangers de la préfecture pour exiger une baisse du prix de la farine.

 

Lassés de vendre à perte les miches de pains, les boulangers de la ville de Lélouma ont décidé en fin de semaine dernière de fermer toutes les boulangeries pour exiger une réduction du prix du sac de farine.

 

Les boulangers achètent le sac de farine à 245 000 GNF. A cela s'ajoutent des dépenses supplémentaires évaluées à 95 000 francs guinéens. Mais tout calcul fait après la fabrication du pain, ils constatent généralement une perte estimée à 18 000 francs.

 

"Pour cette raison, nous avons décidé l’arrêt des activités en attendant de voir ce qu’il y a lieu de faire", a affirmé Ibrahima Diallo, le président des boulangers de la préfecture.


Par Mamady Fofana