Bannière
Bannière
Bannière

Cherté du loyer: Des activistes de la société civile veulent d'une loi pour réglementer les prix

  • PDF

Un groupuscule de jeunes de la société civile guinéenne s'était invité lundi au palais du Peuple tenant lieu  de Parlement, à l'ouverture de la Session des lois de l'Assemblée nationale.


Objectif: Munis de pancartes, il dénonçaient ''la cherté des loyers'' dans le pays en général et à Conakry en particulier, tout en invitant les élus du peuple à se pencher sur cette question.

''Tous contre le loyer cher''; ''Élus du peuple, comprenez la souffrance des citoyens''; ''Démarcheurs escrocs'' ; ''Honorables députés, réglementez ce secteur'' ; '' Soutenez la proposition de loi pour réglementer le loyer en Guinée'', scandaient les activistes.

S'il n'étaient que quelques dizaines à battre le pavé contre la cherté des loyers t les augmentations fantaisistes par les prioritaires, ils avaient pourtant mené campagne sur les réseaux sociaux, afin d'inviter une grande majorité des populations de la capitale à se joindre à leur action.

Leur doléance semble être tombé dans de bonnes oreilles. Youssouf Keita, un député de l'opposition dont les propos ont été rapportés par le site guinee7.com, a indiqué qu'il en prenait bonne note et ne manquerait pas de défendre cette loi devant ses collègues parlementaires.

''Vous pouvez compter sur nous, déjà la proposition est sur la table. Le cri de cœur que vient de manifester la population est entendu déjà, et nous nous battrons pour que cette loi soit examinée… Nous avons vu des concessionnaires régner en maîtres absolus ; ils règnent en empereurs ; ils peuvent sortir n’importe qui de leurs bâtiments sans respecter la loi », a noté Keita.

En Guinée, les prioritaires fixent les prix des loyers selon leurs humeurs, en l'absence d'une loi réglément les prix.

Alpha Camara

Gatineau, Canada