Bannière
Bannière
Bannière

Abdoul Bah vend ses biens en Guinée et se fait voler 190 400 dollars à New York

  • PDF

L'histoire d'Abdoul Bah alimente les débats sur les réseaux sociaux. Ce guinéen de 45 ans a été agressé alors qu'il quittait un appartement dans le Bronx, à New York. Ses agresseurs ont disparu avec la coquette somme de 190 400 dollars US qu'il transportait sur lui.

 

Selon M. Bah qui s'est confié à CBS New York, cette importante liquidité devait servir à la location et la rénovation d'un restaurant qu'il veut ouvrir au centre-ville de Manhattan. "Je dois réparer le restaurant, vous savez, vous devez payer les gens", s'est-il justifié.


Les faits ont eu lieu dans la matinée du mardi 14 novembre.


A la police, l'infortuné a raconté avoir gagné tout cet argent en vendant ses objets de valeur et tous les biens qu'il possédait en Guinée.


Les enquêteurs disposent d'images filmées par une camera de surveillance. On y voit la victime violemment prise à partie par deux inconnus, alors qu'il descendait les escaliers de l'immeuble, un sac de linge dans une main et un second sac contenant l'argent dans l'autre main.


Selon Bah, ses agresseurs étaient armés. Et ils lui ont directement demandé l'argent lorsqu'ils l'ont abordé. Pourtant, précise la victime, personne n'avait été infirmé de la présence des milliers de dollars. "Il vient et il prend ma jambe, puis l'autre gars me tient ici", a-t-il relaté sa mésaventure à CBS, précisant au passage qu'il a été étouffé pendant l'attaque. "Il voulait me tuer", a-t-il ajouté.


Une fois leur sale besogne accomplie, les scélérats se sont évaporés dans la nature  à bord d'une BMW SUV conduite par un troisième élément qui, lui, était derrière le volant au moment de l'opération.


La police a ouvert une enquête.


Quant à Bah, il espère que le chapeau et le téléphone laissé par les suspects sur les lieux du vol permettront de mettre le grappin sur eux. "Je veux que la police les arrête", espère-t-il.


Par Elie Ougna