Bannière
Bannière

Il transporte 1 kg de Cocaïne dans son ventre du Brésil en Guinée

  • PDF

Le secrétariat général à la présidence chargé de la lutte contre la drogue, le crime organisé et l’Office de répression des délits économiques et financiers (ORDEF), a procédé, ce vendredi 15 septembre, à la présentation aux médias, de deux hommes saisis avec un important lot de drogue : l’un, Célestin Frédé Ekidi, avec 24 boules de cocaïne et l’autre, Daby Camara, avec des ballots de chanvre indien.

 

Dans le cadre de sa mission, le colonel Moussa Tiegboro et son équipe ont mis aux arrêts plusieurs groupes de malfaiteurs, ces derniers mois, notamment des trafiquants d’êtres d’humains et des trafiquants de drogues.


Expliquant les circonstances des arrestations, Ibrahima Kalil Camara, commissaire divisionnaire de police et directeur central adjoint de l’Office Central Anti-drogue (OCAD) dit : « Le premier élément d’abord porte un trafic international du drogue pure, qui est la cocaïne en provenance du Brésil, destination la Guinée Bissau. Donc, nos hommes, dans la nuit du 10 au 11, dans leur dispositif de surveillance, ont interpellé un passager en provenance du Brésil, à bord de la compagnie ‘’Royal Air Maroc’’, il était détenteur d’un passeport capverdien. Donc, après vérification faite, il a été trouvé une quantité énorme de cocaïne ingéré dans son ventre. Selon lui, il s’appellerait Célestin Frédé EKIDI, il  nous a dit que son père est capverdien et sa maman est du Nigéria. Et que le commanditaire de ce trafic de drogue se trouvait en Guinée Bissau, dont le fournisseur principal aussi se trouvait au Brésil. Donc, il a quitté au Brésil avec 1 kilo de cocaïne ingéré dans son ventre. Suite au retard du vol qui devait quitter le Maroc pour la Guinée, il a évacué une quantité de ces marchandises dans les déchets au Maroc, environs 42 boules. Après avoir échappé à la police marocaine, à son arrivé en Guinée, les dispositifs que nous avons en place, nous ne disons pas que c’est efficace mais rien ne nous échappe à l’heure-là. En Guinée, il a évacué avec nous 24 boules, ce qui a donné 390 grammes. Ce présumé est habitué des faits, parce qu’il a l’habitude de le transporter en Guinée Bissau et en Sierra Léone ».

S’exprimant sur le deuxième élément, le directeur central adjoint de l’OCAD poursuit, « nos hommes, dans la journée du 11 septembre, ont eu à saisir 141 kilos de cannabis, dans le quartier de Yimbaya avec un certain Dady Camara. Il a été pris en flagrant délit dans la chambre là où cette quantité a été trouvée. C’est pour vous dire, les trafiquants ont changé, parce que compte tenu de notre efficacité, à partir du port, les interpellations qui se sont succédé, ils ont encore changé de ‘’modus operandi ‘’. Mais grâce à la vigilance de nos services qui sont basés à l’aéroport et au port, et grâce au support de nos supérieurs, je sais rien ne passera entre nos mains », a-t-il ajouté.

Quant au présumé trafiquant de ces 141 kilos de cannabis, Dady Camara a reconnu les faits qui lui sont reprochés, en témoignant de sa culpabilité : « Ces marchandises-là m’appartiennent. Cette chose m’est arrivé par erreur, mais je ne connais pas comment j’ai eu ça », a-t-il  déclaré  dans une langue locale.

Détenteur de ces 24 boules de cocaïne, Célestin Frédé EKIDI, n’a pas voulu parler aux journalistes, parce que, dit-il, il a peur d’être tué, quand ces associés apprennent la nouvelle.

Pour sa part, le colonel Tiégboro Camara, secrétaire chargé des Services spéciaux, de lutte contre la drogue et le crime organisé, a une fois de plus, appelé les populations à la vigilance : « Il faut que les gens soient vigilants, parce que tous ces gens sont dans nos quartiers. Il faut que les chefs de quartiers, chefs de secteurs et chefs de familles se lèvent pour nous accompagner, afin de dénicher les gens. »

Source : Guinee7