Bannière
Bannière

Tension vive à Boké: au moins un mort, la gendarmerie pillée

  • PDF

Au moins une personne a été tuée mercredi dans la ville de Boké dans des violences survenues suite à une coupure prolongée d'électricité.

 

Boké, la ville minière qui abrite de nombreuses sociétés de bauxite en phase de production en Guinée, est en ébullition depuis lundi 11 septembre. En cause, des coupures de courant électrique que les populations jugent "inacceptables".

 

Mercredi la tension est montée d'un cran après un renforcement de la sécurité pour contenir les manifestants.

 

Un manifestant a été tué par balle tandis qu'une trentaine d'autres ont été blessés dont certains grièvement.

 

Les manifestants ont pillé l'escadron mobile de la gendarmerie. Des boutiques sont également été saccagées et leurs contenus emportées.

 

Nous y reviendrons.

 

Par Mamady Fofana