Bannière
Bannière

Beijing : fin du séminaire de formation des 50 journalistes et fonctionnaires guinéens chargés de l'information

  • PDF
  • Précédent
  • 1 sur 2
  • Suivant

Les rideaux sont tombés vendredi sur le Séminaire de formation pour 50 journalistes et fonctionnaires guinéens chargés de l'information tenu du 4 au 28 juillet à Beijing, en Chine.

 

La cérémonie de clôture du séminaire s’est déroulée dans une atmosphère empreinte de cordialité et d’émotion.


En ce qui les concerne, les participants guinéens ont remercié le gouvernement chinois et son président Xi Jinping pour avoir accordé 50 places à la Guinée. Ce qui, de mémoire des plus avertis, constitue une première pour un pays africain dans le cadre des formations destinées aux cadres du continent noir.

 

En outre, ils ont magnifié l’excellence des relations de coopération entre la Guinée et la Chine. Relations qui a engendré, ont-ils rappelé, des infrastructures comme les barrages de Kaléta et Souapiti.


Le porte-parole du groupe, Abdoul Karim Condé, a souhaité que cette formation en faveur des journalistes guinéens se poursuive en vue de l’amélioration de leur travail.


Il faut souligner que cette formation portait essentiellement sur l’Initiative « Ceinture et Route ».

 

Lancée par le président Xi Jinping en 2013 et considérée par l'Empire du Milieu comme « le plus grand projet de développement de tous les tempes », cette initiative, de son appellation en anglais « Belt and Road », vise la liaison économique entre la Chine, l’Europe et l’Afrique. Elle est sensée promouvoir la prospérité économique et renforcer le dialogue politique entre les nations à travers une intensification des échanges.

 

Baptisée aussi Initiative chinoise pour les « Nouvelles Routes de la soie », l'ICR nécessitera plus de 950 milliards de dollars d’investissements dans 900 projets à long terme. Elle couvre plus de 60 pays avec au total plus de 4,4 milliards de d'habitants, soit 63 % de la population mondiale.

 

L’Initiative la Ceinture et la Route sera restituée en Guinée par les participants », a indiqué le porte-parole des guinéens Abdoul Karim Condé, saluant au passage, les efforts du ministère du Commerce de Chine en faveur d'une bonne formation de la presse guinéenne.


Pour Li Hengtian, directeur adjoint du Centre de formation du Groupe de publication internationale de Chine, la Chine s’investit et continuera à s'investir dans la formation des journalistes guinéens parce que les médias dans les deux pays ont été confrontés aux même défis.

 

Il a invité la partie guinéenne a travailler davantage pour une intensification de la coopération sino-guinéenne.

 

Il convient de souligner qu'en plus de l'Initiative «Ceinture et Route», les journalistes et chargés de l'information guinéens ont suivi d'autres exposés intitulés notamment « Rôle des médias dans les relations Sino- africaines »; « La situation politique de la Chine, la réforme et l’Ouverture »; « Les Relations diplomatiques sino-africaines»; « L'aperçu du journalisme en Chine »«La Situation et les Traditions culturelles de la Chine », «Les Nouveaux plans du développement Sino-Africain »; «L’aide de la Chine à l'Afrique : Evolution des politiques, caractéristiques et fonctions»; «L’évolution de l’aide de la Chine en Afrique d’une part».


Dans le domaine des découvertes, les séminaristes guinéens ont effectué des visites de musées, la Grande muraille de Chine, le groupe Startimes, le Centre de production cinématographique Starpark, le Musée du Planning urbain de Beijing, le Collège impérial, et le Mémorial de la guerre anti- japonaise.

 

Dans la Province de Hubei les journalistes guinéens ont découvert de nombreuses merveilles qui rappellent l'histoire et les ambitions de la Chine. Il s'agit par exemples de la Tour de la Grue Jaune, les Monts Wudang, le Parc national des zones humides de Dajiuhu, le pont de Tiansheng et le barrage des Trois Gorges.

 

La délégation guinéenne a offert aux formateurs et aux guides le Nimba en signe de reconnaissance pour l'encadrement dont elle a bénéficié durant son séjour.

 

Ougna Camara, Envoyé spécial