Bannière
Bannière

Australie : une guinéenne au coeur d'une enquête pour "esclavage sexuel"

  • PDF

La police australienne a ouvert une enquête au sujet d'une guinéenne qui se présente comme une victime d'esclavage sexuel. Son nom n'a pas été divulguée. Mais la guinéenne de 17 ans soutient avoir quitté son pays en avril en compagnie d'un homme qui lui aurait promis un emploi une fois à destination.

 

Selon les premiers éléments de l'enquête divulgués par Reuters, la jeune fille dit avoir été utilisée comme esclave sexuelle et violée à plusieurs reprises par plusieurs hommes dans une chambre fermée.

 

Elle confie avoir quitté la Guinée le mois dernier en compagnie d'un homme pour l'Australie, via Paris.

 

Elle serait partie avec la promesse de travailler en tant qu'employée de maison une fois à destination.

 

Mais à Sidney, relate la police toujours citée par Reuters, l'adolescente aurait été gardée dans une chambre avant de subir une série de viols.

 

Elle se serait évadée le 27 avril dernier avant d'être secourue par une femme puis transférée dans un centre pour demandeurs d'asile.

 

La police est à la recherche de l'homme accusé par le guinéenne.

 

Elle cherche également à mieux comprendre quand et comment les deux sont-ils arrivés en Australie. Les enquêteurs veulent enfin comprendre si les accusations portées par la victime présumée sont bien fondées.

 

Par Mamady Fofana