Bannière
Bannière

En Chine, les étudiants boursiers guinéens veulent faire un sit-in

  • PDF

Rien ne va présentement entre les étudiants boursiers guinéens en Chine et l'ambassade de Guinée dans ce pays. A l'origine, une affaire de non paiement de bourses et primes.

 

Dans un préavis de grève lu par Kaloumpresse.com, les étudiants boursiers guinéens annoncent vouloir organiser un sit-in le jeudi 9 mars prochain à partir de 14h, heures de Beijing (6h GMT).

 

Ils soulignent que cette manifestation est envisagée suite au "refus de l’Ambassade d’entamer des négociations sur les revendications du payement intégral de nos bourses et primes".

 

Mais dans un pays où les autorités ont horreur des manifestations, les étudiants précisent que leur sit-in se déroulera dans l’enceinte de l’Ambassade de Guinée en Chine pour une durée illimitée.

 

Dans une lettre datant du 18 février et adressée à l'ambassadeur de Guinée en Chine, les étudiants avaient réclamé un certain nombre de droit. Notamment le paiement de l’intégralité de leurs arriérés de compléments de bourses (Septembre 2016 à février 2017), ainsi que les primes d’installations pour les promotions de 2014 à 2016. Ils exigeaient aussi de la représentation diplomatique les primes de recherches et celles vacances 2016.

 

Au nombre de 36, ces étudiants boursiers étudient dans plusieurs universités comme Huazhong University of Sciences and Technology, Central China Normal University, China University of Geosciences ou encore Beijing Institute of Technology.

 

Par Mamady Fofana