Grève des enseignants: Espace TV victime de vandalisme, plusieurs quartiers dont Kaloum en effervenscence

Le groupe de presse Hadafo Médias a été ce lundi victime de vandalismes de la part d'individus qui seraient venus de Matoto, ont rapporté plusieurs témoins.

 

 

D'importants dégâts matériels ont été enregistrés, selon Moussa Moise, directeur de Espace TV, dont les propos ont été rapportés le confrère mediaguinee.

 

''Je confirme, on a été attaqué ce matin dès après les ‘’Grandes Gueules ‘’ (Ndlr: une émission interactive très suivie). Les manifestants viennent de Matoto. On a enregistré plusieurs dégâts matériels, il y a les véhicules et les vitres de l’immeuble qui sont caillassés.  Ils prétextent que nous sommes un média qui donne la parole aux syndicalistes pour enflammer la crise'' a expliqué Moussa Moïse.

 

Les forces de l'ordre s'étaient immédiatement rendues sur les lieux pour prévenir d'autres dégâts.

 

Les guinéens, depuis plusieurs semaines sont suspendus à une grève des enseignants, pilotée par le SLECG (Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée). Les grévistes exigent une augmentation de 40% de leurs salaires.

 

Plusieurs quartiers de Conakry ont également été envahies par des manifestants qui défient les forces de l'ordre et de sécurité en barricadant les voies principales.

 

La commune de Kaloum, centre-ville et centre des affaires, habituellement à l'abri des manifs a enregistré elle-aussi quelques incidents. Des femmes aidées de quelques badauds  y ont  érigé des barricades, incendié des pneus sur les voiries publiques pour exiger disent-ils, ''le retour de leurs enfants à l'école''.

 

Alpha Camara

Gatineau, Canada