Bannière
Bannière

Affaire compagnie minière dans JA : Ce qui a fâché l’ancien Premier ministre Komara

  • PDF

Cité dans l’une des parutions du journal panafricain Jeune Afrique (N°2664 du 29 Janvier au 04 février 2012) dans l'article intitulé : « Guinée, des gisements en sommeil », comme étant propriétaire d’une compagnie minière en Guinée, l’ancien Premier ministre guinéen, Kabinè Komara (sous le capitaine Dadis Camara), dans un style propre à lui, s'est indigné contre cette affabulation et a démenti la nouvelle à travers un courrier dont nous détenons  une copie.

Le Journal Jeune Afrique a reconnu son erreur et a publié un rectificatif   ainsi libellé dans son  N° 2667 du 19 au 25 février 2012 à la page 58 :

« Contrairement à ce que nous indiquions dans le dossier Mines de J.A. n° 2664 dans l’article « Guinée, des gisements en sommeil », l’ancien Premier ministre guinéen Kabiné Komara n’a pas lancé de compagnie minière. Il est aujourd’hui consultant auprès d’organismes internationaux et de multinationales privées ».

Mais comment en est-on arrivé là ? Dans une interview que le journaliste Christophe Le Bec de l’hebdomadaire panafricain J.A. a réalisée avec  Mamady Youla, directeur général du projet de raffinage Guinea Alumina Corporation (GAC), il est insinué que  l’ancien PM Kabiné Komara a lancé sa propre compagnie minière en Guinée et ceci dans un style rédactionnel qui tend à faire croire que celui-ci aurait , comme les autres prédateurs de l' économie guinéenne, suffisamment accumulé au point de créer en peu de temps sa propre société minière.

Face à une telle allégation, le Premier ministre, très remontré, a donc adressé une lettre de protestation à l’interviewé (Mamady Youla) libellée " fausse allusion  portée sur sa personne afin que la vérité soit rétablie". Lire ladite lettre de protestation.

" Mon cher frère Youla, DG/ GAC

 


Je me réfère à notre entretien téléphonique de ce matin au sujet de l’allusion faite à ma personne dans l’article Intitulé « Guinée – Mines : des gisements en sommeils »
Dans cet article, il est fait mention d’une interview que vous auriez accordée au journaliste Christophe Le Bec, interview de l’hebdomadaire jeune Afrique référence
Htt://www.jeuneafrique.com/articleimp_JA2664p118-119.xm10. du 13/02/2012.


Le journaliste vous prête entre autre la déclaration suivante :


« Quant à l’ancien Premier Ministre Kabiné Komara (sous Dadis Camara), il a lancé sa propre société minière ».


Tout en présentant ses excuses à l’ancien Premier ministre guinéen Kabinè Komara et en indiquant qu’il n’est pas l’auteur de cette affirmation, le directeur général de GAC, Mamady Youla a, à son tour,  adressé un courrier à la rédaction du journal pour amener cette dernière à revenir sur son information. Lire quelques extraits de cette autre lettre...

"Je voudrais vous confirmer ma très grande surprise face à de tels propos qui ne correspondent absolument pas à la réalité. Je ne suis pas à ce jour propriétaire d’une compagnie minière ; par contre, je me suis installé comme Consultant International qui donne des Conseils à des Organismes Internationaux en matière de développement. Je donne aussi des Conseils stratégiques et financiers aux multinationales qui ont recours à ma modeste expérience tant en Afrique qu’à l’Etranger. Je compte sur vous pour rétablir la vérité", a témoigné Mamady Youla au Premier ministre Komara.

"Par ailleurs, en insérant ses propres commentaires ou les citations d’autres personnes entre les propos (parfois reformulés par le journaliste) qui me sont attribués, le journaliste perd définitivement l’esprit de cet entretien. Ceci est d'autant plus vrai, que Monsieur Kabinè KOMARA, ancien Premier Ministre de la Guinée, dont le nom a été évoqué dans les commentaires du journaliste (il aurait, selon le journaliste, créé sa propre compagnie minière; ce qui n'est pas vrai, Mr KOMARA étant Consultant International) m'a envoyé une lettre de protestation que je joins au présent courrier. Pour une question d'équité et bien que je ne suis pas l'auteur de cette information (vous pouvez réécouter l'entretien), je pense qu'il serait vivement souhaitable que vous acceptiez de corriger l'information erronée concernant Monsieur KOMARA dans votre prochaine publication. "

Face à cette réaction du Directeur de GAC, Mamady Youla,  le journal Jeune Afrique a effectivement procédé à la rectification dans sa livraison  No 2667.


Rappelons que M. Komara, initialement banquier International en Egypte pendant 14 ans avait été nommé Premier ministre par le Capitaine Dadis Camara en décembre 2008. Il a cédé son fauteuil en Janvier 2010 à Jean Marie Doré. Au cours de la cérémonie de passation de service à son successeur, il avait publiquement demandé qu'il soit procédé à un audit de tous les actes qu'il avait posés afin, avait-t-dit, que l'intégrité  dont il a toujours fait montre au cours de sa carrière tant nationale qu'internationale ne soit pas entachée. Depuis son départ, en janvier 2010, de la Primature, M. Komara fait officie comme Consultant International auprès de certains pays, d'institutions internationales et d'entreprises multinationales.

A titre d'exemple, on peut relever qu'il contribue auprès du Secrétariat des ACP à Bruxelles  à l'élaboration et à la mise en œuvre de la Stratégie de valorisation des matières premières  des pays ACP; qu'il intervienne aussi auprès de l'Union Africaine pour la mise en ouvre de la Vision Minière du continent. Par ailleurs, les Nations Unies à travers la CNUCED à Genève lui ont confié la coordination au niveau africain  du programme continental  PEIRN, (Plateforme d'Echange d'Informations sur les Ressources Naturelles). En 2011, avec l'appui du PNUD, Kabiné Komara a aussi  contribué à l'élaboration de la Charte de Bonne Gouvernance des industries minières et  à l'élaboration de la Stratégie du Secteur Énergie du Niger.

MSB

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir