Bannière
Bannière
Bannière

Guinée : le ‘’Collectif’’ maintient la date du 27 septembre

  • PDF
  • Précédent
  • 1 sur 2
  • Suivant

Conakry- Dernière minute: Le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, composé d’une vingtaine de formations, maintient sa marche pacifique prévue le mardi 27 septembre, a déclaré Faya Millimono, porte-parole du collectif.


« Avant aujourd’hui, le collectif a tenté à plusieurs reprises d’avoir un dialogue avec ses frères et sœurs. Ce dialogue n’a pas été obtenu. Nous avons été ignorés, méprisés et nous avons décidé d’exercer nos droits constitutionnels de manifester », a indiqué M. Millimono au sortir d'une concertation initiée par le gouvernement.


Faya Millimono qui était directeur de campagne de la Nouvelle Génération pour la République (NGR) pendant la présidentielle de 2010 a confirmé que la protestation aura lieu. « La seule chose qui pourrait l’arrêter est une déclaration solennelle annonçant l’annulation de tous les engagements pris par la Commission électorale nationale indépendante et le Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation en rapport avec le processus électoral », a-t-il affirmé, sans reconnaitre que la rencontre d’aujourd’hui, sous les auspices du gouvernement, est un échec.


« Il que les accords passés avec Way Mark d’Afique du Sud et Sabary Technology soient annulés. Il faut que le conseils communaux et communautaires qui ont été illégalement dissouts soient remis à leur place », a-t-il énuméré.


« Si nous entendons d’ici minuit un décret remettant à leur place tous les conseils communaux et communautaires, le collectif se réserve le droit d’examiner la requête faite par le Premier ministre par rapport à la marche », a nuancé le porte-parole du collectif, ajoutant que la décision de son groupe  d’aller à « la manifestation pacifique, non dirigée contre quelqu’un, et qui est l’expression libre des opinions reste maintenue ».


Peu avant ces propos, le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana a invité les partis politiques initiateurs de la protestation à renoncer à leur projet.


Les Groupe de contact sur la Guinée, devenu « Groupe des amis » du pays, a invité les acteurs politiques  au sens de responsabilité dans l'expression de leurs opinions afin d'éviter tout acte de provocation et à  mettre les exigences d'unité et de concorde nationales au dessus de tout dessein partisan. Il a aussi demandé aux Guinéens de « respecter le 28 septembre comme un jour de mémoire et de réconciliation nationale ».


Dimanche, le Chef d’Etat major général des armées, le Général Kèlèfa Diallo, a invité l’armée à rester dans les casernes, à ne pas faire usage d’armes à feu « sauf en ca de légitime défense ».


Elie Ougna
+224 62 85 68 59
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.