Bannière
Bannière
Bannière

Deux sons de cloche autour de la grève des greffiers

  • PDF

L'association de greffiers de Guinée a entamé vendredi une grève générale illimitée pour exiger une amélioration des conditions de vie et de travail. Le débrayage paralyse les cours et tribunaux du pays.

 

Selon Mamadou Dian Baldé, Porte-parole des grévistes, ils réclament précisément des primes de transport, de logement, d'audiences et de fonctions.

 

Dans la soirée du vendredi, une autre association des greffiers se disant être "régulièrement agréée par le Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation" a contesté l’avis de grève qui, selon elle, est initié par cinq personnes.


Cette dernière a invité les greffiers à une Assemblée générale le lundi 11 juin 2018 à 10h à la Cour d’Appel de Conakry, à l'effet de mettre en place un Comité de Suivi de l’ensemble des revendications soumises au ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

 

Par Mamady Fofana