Bannière
Bannière
Bannière

Conakry renoue avec les violences

  • PDF

La capitale guinéenne Conakry s'est réveillée ce mardi avec quelques scènes de violences. Au rond-point de Lambadji dans la commune de Ratoma, des manifestants ont commencé très tôt par brûler des pneus et jeter des projectiles.

 

La route était barricadée en début de matinée au carrefour de Lambadji. Munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Alpha zéro", les manifestants exprimaient ainsi leur mécontentement face à la crise qui paralyse le secteur de l'éducation et l'ensemble du pays.

 

La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les protestataires.

 

Outre les parents qui expriment leur ras-le-bol, les élèves eux-mêmes organisent depuis ce matin une marche pacifique sur l'axe Cosa-Bambéto. Arborant leurs tenues scolaires et munis de pancartes, ils exigent également la reprise des cours. "Nous demandons la reprise immédiates des cours", reste un des slogans largement scandés.

 

Pas de circulation sur cet axe routier habituellement connu pour ses scènes de violences et ses agressions parfois sauvages.


Par Mamady Fofana