Bannière
Bannière
Bannière

La présidence quadrillée

  • PDF

La présidence de la République de Guinée est placée sous une haute protection sécuritaire depuis mardi matin, au lendemain de la folle journée qui a connu d'importantes mobilisations contre la gestion de la grève des enseignants par le gouvernement.


Depuis 6h, heures locales, la gendarmerie est déployée, en renfort, à la garde présidentielle. Une partie du Boulevard du Commerce et de l'Avenue de la République est fermée à la circulation.


Des femmes qui manifestaient contre la fermeture prolongée des classes ont pris d'assaut lundi les rues de Kaloum, centre des affaires de la capitale guinéenne qui abrite aussi la présidence de la République.


Scandant des slogans hostiles au locataire du palais Sèkhoutoureyah, ces manifestantes ont tenté d'accéder à la présidence pour rencontrer le chef de l'état guinéen à l'effet de lui exprimer leur désarroi.


"Alpha Condé zéro, nous sommes fatiguées", lançaient les manifestants.


Ce matin, la garde présidentielle qui a failli être débordée la veille est lourdement armée, apparemment prête à faire face à toute velléité.


On constate également un important déploiement des forces de sécurité partout dans la presqu'île de Kaloum où le gouvernorat est visiblement prêt à maintenir le calme et la quiétude.


Par Fanta Bah