Bannière
Bannière
Bannière

Pas de polémiques autour du Fonds fiduciaire d'urgence, selon Naïté

  • PDF

Le ministre de la Jeunesse a balayé d'un revers de la main vendredi les rumeurs selon lesquelles la nomination de la secrétaire générale du ministère du Commerce comme Coordinatrice du Fonds fiduciaire n'est pas appréciée au sein de son ministère.


Petit rappel. En août dernier, le président de la République nomme Fanta Cissé à la Coordination des Programmes et projets du Fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne. Doté d'une enveloppe de 65 millions d'euros, ce fonds va appuyer deux projets d'appui d'intégration socio-économique des jeunes et de retour et réinsertion des migrants irréguliers.


En Guinée, cette nomination à la tête d'un projet destiné aux jeunes et monté par le ministère de la Jeunesse est perçue par certains comme inconvenant.


Pour le ministre de la Jeunesse, artisan principal de ce projet qui est partie intégrante du Plan National d’Insertion Socio-Economique des Jeunes lancé après Ebola et qui concerne 13 ministères, il n'est pas question de commenter une décision du Chef de l'Etat.


"Je suis un ministre de la République, je ne commente pas un décret du chef de l’État. Ce n’est pas mon rôle", a-t-il rappelé pendant une rencontre avec des journalistes.


Le ministre de la Jeunesse a dit à qui veut l'entendre. "Il n'y a pas de bruit" à son niveau autour de cette nomination présidentielle.

 

"La coordination, ça pouvait être n’importe qui. Le président de la République a choisi quelqu’un en qui il a confiance. Et les ministères vont travailler ensemble. Il n’y a pas de polémiques à ce sujet. Il n’y a pas de bruit."


Par Elie Ougna