Bannière
Bannière
Bannière

L'UFC d'Aboubacar Sylla condamne les propos "injurieux" à l'endroit du chef de l'Etat

  • PDF

DÉCLARATION -- La Direction Nationale de l’Union des Forces du Changement (UFC) constate avec beaucoup de regret, la multiplication dans la parole publique, des propos injurieux à l’endroit du Président de la République.


Le Président Aboubacar Sylla est vivement préoccupé par une dérive incompréhensible et inacceptable de l’exercice de la liberté d’expression dans l’espace public et condamne avec fermeté des discours discourtois, non républicains et antidémocratiques.


L’Union des Forces du Changement invite l’ensemble des acteurs du débat national au respect scrupuleux des dispositions de l’article 37 de la Constitution qui instaure le régime légal et spécial de protection du Président de la République contre les offenses, les injures et les calomnies publiques.
L’UFC soutient que ces atteintes verbales portées sur la personne et la dignité du Président de la République, clé de voûte des institutions et symbole de la nation, contribuent fortement à dégrader, sur la scène internationale, l’image et le rayonnement culturel de la nation entière.


L’UFC rappelle à ses militants et sympathisants ainsi qu’à tout le peuple de Guinée son appartenance à l’opposition politique et la poursuite de son noble combat en faveur de l’alternance démocratique dans notre pays et l’amélioration des conditions de vies des populations.


Mais elle estime que son droit à la critique de la gouvernance pratiquée dans notre pays ainsi que la liberté consacrée de tout parti d’opposition de proposer des solutions alternatives aux politiques publiques actuelles peuvent s’exercer dans le respect des institutions constitutionnelles dont notre peuple s’est librement dotées.


Vive la démocratie!
Vive la République!
Vive la Guinée!
Conakry, le 16 juin 2017


La Direction Nationale de l’UFC.