Bannière
Bannière
Bannière

Alpha Condé voulait voir François Hollande briguer un second quinquennat

  • PDF

Le président Alpha Condé aurait aimé voir son ami François Hollande rempiler pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de la France. Et c'est sur Radio France International qu'il a manifesté ce désir ardent.

 

Dans un entretien diffusé ce jeudi matin par RFI, le président guinéen en visite d'Etat en France laisse entendre que sa préférence était que le PS renouvelle sa confiance au président sortant François Hollande.

 

"Un président est le candidat naturel", rappelle-t-il dans l'entretien avec  Christophe Boisbouvier.

 

Pour Condé, il est incongru qu'un président sortant participe aux primaires de sa famille politique. "Ce n’est pas le rôle d’un président (sortant, ndrl)", souligne-t-il.

 

"C’est l’affaire des français et du Parti socialiste. Mais en tant qu’ami, j’aurais aimé qu’il soit candidat et qu’il ait un nouveau mandat", indique le président Alpha Condé.

 

Si le président de la Guinée affiche cet soutien indéfectible à son M. Hollande, c'est pas seulement à cause de leur relation amicale vieille de plusieurs décennies. Ce n'est pas uniquement parce qu'ils sont du bord socialiste. Mais parce que François Hollande a déployé toute son énergie durant son unique quinquennat pour défendre la paix au Mali, soutenir la lutte la fièvre Ebola et appuyer la promotion des énergies renouvelables.

 

"Donc ces trois axes posés sont fondamentaux", conclut-il, ajoutant : "Il a toujours montré une grande ouverture, en traitant l'Afrique en pays majeurs et non en attitude paternaliste".

 

Par Mamady Fofana