Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Changement du plan de numérotation Téléphonique : Quand des chrétiens guinéens crient au diable

  • PDF

Le passage de 8 à 9 chiffres des numéros de téléphone intervenu dimanche 31 mars à minuit en Guinée épouvante quelques abonnés chrétiens d’une société de téléphonie mobile de la place.


Le changement des numéros de téléphone suscite diverses interprétations dans les milieux des chrétiens évangéliques de Guinée. Et pour cause. Pour les clients d’Areeba qui utilisaient les numéros commençant par 66, ils doivent ajouter un troisième 6 au début de leur numéro pour s’adapter à la nouvelle donne. Toutes modifications faites, ceux-ci se retrouvent avec un numéro qui commence par 666. C’est là que ça se complique. Ces fidèles voient derrière cette nouvelle donne, "le chiffre de la bête" (NDLR : 666) évoqué dans les chapitres 13 et 14 de l’Apocalypse, dernier livre du Nouveau Testament, qui décrit une bête semblable au dragon exerçant son autorité sur les hommes dans les derniers jours.


La peur au ventre d’utiliser un numéro qui contient "le chiffre de la bête", beaucoup de ces fidèles pensent déjà à changer de numéro. "C’est par ces stratégies que le diable gagne le terrain’’, commente une chrétienne d’une église évangélique de Matoto. "C’est un plan très subtile, que nous négligeons le plus souvent, mais après des savons et des chausseurs, voila que nous avons affaire à des numéros de téléphone", ajoute une autre fidèle, qui a déjà ordonné à sa fille de se débarrasser de son numéro areeba commençant par 666.


Tous ne sont cependant pas du même avis. A l’image de A.D d’une autre mission évangélique. "Il est écrit que dans les derniers temps, ce chiffre 666 sera écrit sur le front ou sur le main et non dans les numéros de téléphone", s’amuse cet interlocuteur qui veut garder son numéro en dépit de multiples interpellations de ses proches.


Elie Ougna
+224 622 856 859
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.