Bannière
Bannière
Bannière

Energie : avec 350 millions d’euros, la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée interconnectés en 2016

  • PDF

 

Le projet d’interconnexion des réseaux électriques entre la Côte d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée va coûter environ 350 millions d’euros, a affirmé Amadou Diallo, secrétaire général du système d’échanges d’énergie électrique ouest Africain (l’EEEOA).

Affaire de surfacturation des intrants agricoles : le ministre du Plan accuse Jean-Marc Telliano

  • PDF

Le ministre du plan, Elhadj Souleymane Cissé a donné sa version des faits dans l’affaire de surfacturation des intrants agricoles (engrais et herbicides) que le gouvernement guinéen a achetés pour la campagne agricole 2011.

Seconde zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest : le temps de l’évaluation

  • PDF

Les gouverneurs, directeurs de recherches et directeurs d’administration des banques centrales des pays de la seconde zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO) sont en conclave à Conakry depuis vendredi 8 juillet. Objectif : évaluer le processus de mise en route de la seconde monnaie de la CEDEAO prévue en 2015.

Electricité: La CEDEAO signe deux accords de 30 millions de dollars avec la Guinée

  • PDF

La Guinée et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ont signé lundi deux accords d’une enveloppe globale de 30 millions de dollars destinés au financement du programme d’urgence de l’approvisionnement en énergie électrique de la ville de Conakry.

Menacé par le Chef de l’Etat, Papa Koly Kourouma situe la cause de la crise énergétique ailleurs

  • PDF

« Nous avons été confrontés à des problèmes de payement. Le président donne des instructions mais elles ne sont pas exécutées en bas… ». C’est ce qu’a trouvé à dire le ministre d’Etat chargé de l’énergie et de l’environnement, Papa Koly Kourouma lors de la journée porte ouverte sur la dégradation de la desserte en électricité organisée mercredi sur le site thermique de Tombo.

Crise énergétique: Le président Alpha Condé rencontre les responsables de EDG

  • PDF

Dans le souci d’améliorer la desserte en électricité, le Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé, a réuni autour de lui les principaux cadres du Département de l’Energie ainsi que le Collège syndical. L’entretien s’est déroulé dans la salle de réunion de Sékhoutouréyah en fin d’après-midi du

Le Congo et la Guinée s’engagent à redynamiser leurs relations de coopération

  • PDF

Les Présidents Alpha Condé de Guinée Conakry et Denis Sassou N’Guesso du Congo se sont engagés le 28 juin à Brazzaville, à développer «de manière concrète» les liens de coopération entre les deux pays sur les plans politique, économique, commercial et social.

Gestion de la Guinée en 2010: la Banque Mondiale affirme avoir découvert des ‘’histoires horribles’’

  • PDF

Au cours de l’atelier de relance des activités des projets financés par la Banque Mondiale tenu les 28 et 29 juin à Conakry, le Représentant de l’institution a fait de révélations croustillantes sur la gestion de la transition, version Général Sékouba Konaté et Jean-Marie Doré.


 

Selon Siaka Bakayoko, à la fin de l’année 2010, le déficit budgétaire était de 1% du PIB par mois, soit 13% du PIB pour l’année. Pour lui, la gouvernance avait quitté le pays.

« Lorsque j’ai fait faire des audits par la Cour des comptes de France, en février 2011, nous avions devant nous, un pactole de près de 2 milliards de dollars qui avait été approuvé rien qu’en marché public pour la seule année de 2010. Ce n’est pas concevable. Ce que nous avions engagé en 2010 rien que pour le marché public, était supérieur au PIB de la Guinée », regrette-t-il.

« Nous avons trouvé des histoires horribles. On a trouvé des dépenses qui ont atteint des niveaux qu’on ne trouve nulle part ailleurs ».

Toujours selon le diplomate de la Banque Mondiale, les dirigeants de la transition s’étaient offert le luxe d'acheter l’unité des treillis à plusieurs centaines d’euros.

« Aujourd’hui j’ai dépassé les 50 ans. Je porte des costumes depuis que j’avais 25 ans. Je n’ai jamais acheté un costume qui coûte 250 dollars. On a vu ici en Guinée en 2010 que des tenues militaires ont été achetées qui faisaient 900 euros l’unité ».

Fatoumata Kéita

+224 62 85 68 59

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.