Bannière
Bannière
Bannière

Guinée : le Parlement adopte la convention minière de la chinoise TBEA

  • PDF

L’Assemblée nationale de Guinée a adopté mardi la convention minière du groupe chinois TBEA Group Co Ltd qui prévoit un investissement de 2.9 milliards USD dans le développement d'une mine de bauxite, la construction d'une raffinerie d'alumine, une fonderie d’aluminium et une centrale électrique.

 

La convention signée par le gouvernement guinéen et la compagnie chinoise couvre le gisement de bauxite de Santou, abandonné par BHP Billiton.

 

La production de bauxite va démarrer en  juin 2019 avec une capacité initiale de 10 millions de tonnes par an, extensible à 30 millions de tonnes par an.

 

En ce qui concerne l’alumine, elle devrait commencer en juin 2021  avec une capacité de 1 million de tonnes par an, extensible à 5 millions de tonnes par an.

 

TBEA Group envisage en outre la construction d’une fonderie d’aluminium de 200.000 tonnes et d’une centrale thermique de 75 mégawatts.


La commission Mines et Industrie de l'Assemblée nationale a indiqué au cours de l'adoption de la convention que le lancement de la fonderie est attendue dans un délai de 7 ans et demi à compter de l’entrée en vigueur de la convention.


"Une participation non payante de 5% est accordée à l'Etat guinéen dans le capital social de toutes les sociétés de TBEA titulaires de titre minier", a précisé la commission dans une note technique distribuée aux députés. "L’Etat aura également le droit d’acquérir 30% d’actions supplémentaires dans le capital de chaque société contre payement en numéraire’’, selon le document consulté par Kaloumpresse.com.

 

Le projet va générer environ 406 millions USD de revenus financiers.

 

Par Fanta Bah