Bannière
Bannière
Bannière

La production bauxitique guinéenne plombée par les manifestations de Boké

  • PDF

Exclusif – Un rapport rédigé par le ministère de l’Économie et des Finances révèle que la production de bauxite de la Guinée a connu un ralentissement de 15% entre janvier et octobre 2017 par rapport à la même période l’année précédente. Une chute due en partie aux manifestations enregistrées dans la région  de Boké.

 

Selon le document consulté par nos soins, la quantité de bauxite produite a atteint 19,7 millions de tonnes entre janvier et octobre. En comparaison à l’année précédente (2016) durant laquelle 23,3 millions de tonnes du minerai ont été expédiées au cours des dix premiers mois, on constate une baisse de 15%.


Le ministère des Finances qui cite des chiffres fournis par la CBG, la CBK et la SMB ne précise toutefois pas les raisons de cette baisse brutale.


Mais une analyse des données laissent apparaitre un détail visible. La production a considérablement baissé en février, avril, juillet et septembre. Quatre mois au cours desquels les populations de Boké et de Kamsar ont protesté, parfois avec violence, contre le délestage électrique et pour exiger la construction d’infrastructures routières, obligeant parfois les compagnies minières dans la région à suspendre leurs opérations.


Il convient de rappeler qu’au moins deux personnes ont été tuées et une quarantaine blessées dans ces violences.


Si la production de bauxite, utilisée pour obtenir de l’aluminium, a durement ressenti les effets pervers des mouvements d’humeur des habitants de Boké, celle des autres minerais affiche plutôt bonne mine.


Ainsi, sur les dix premiers mois de l’année écoulée, la production de diamant a enregistré une hausse de 118% à 216 710 carats, contre 99 340 carats sur la même période l’année précédente. L’or a progressé de 64% à  1 389 050 d’onces.


Par Elie Ougna