Bannière
Bannière

Dossier Simandou : arrestation de cinq suspects dont le milliardaire Beny Steinmetz

  • PDF

Rebondissement dans l'affaire Simandou. La police israélienne a mis arrêté lundi le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz dans le cadre des investigations relatives à la corruption présumée dans le dossier Simandou.

 

Le richissime homme d'affaires a été arrêté avec quatre autres proches, tous suspectés d'avoir joué un rôle dans l'attribution du gisement de fer de Simandou à sa société BSGR.

 

La police israélienne a indiqué dans un communiqué avoir arrêté les cinq personnes parce qu'elles sont soupçonnées de blanchissement d'argent, fraude, abus de confiance, corruption et obstruction à la Justice.

 

Le communiqué ajoute que les suspects interpellés ont travaillé ensemble et de manière méthodique avec Steinmetz afin de créer des contrats et accords fictifs sur un pays étranger afin de transférer des fonds et de l'argent blanchi.

 

Il faut rappeler que Beny Steinmetz a été placé sous résidence surveillée en décembre dernier dans le cadre des enquêtes sur l'obtention en 2008 des blocs 1 et 2 de Simandou par BSG Resources Ltd.

 

Steinmetz pour sa part accuse le gouvernement guinéen d'avoir orchestré toute cette procédure pour l'exproprier. Et qu'aucune pratique frauduleuse n'a été commise par son groupe.

 

On rappelle aussi que toute cette saga a débuté en 2012 lorsque le gouvernement guinéen lance des enquêtes pour mieux comprendre comment la compagnie du franco-israélien a acquis les blocs 1 et 2 de Simandou, le plus grand gisement de minerai de fer non exploité au monde.


La police israélien pour sa part soutient que la machine mise en place par le milliardaire a distribué des millions de dollars à des autorités en charge du secteur minier en Guinée.

 

Par Elie Ougna