Bannière
Bannière

Les commerçants ménacent d'organiser une série de manifestations

  • PDF

Les commerçants victimes de pillages en 2013 veulent fermer portes et fenêtres de leurs boutiques le 3 août pour manifester dans les rues. En cause, disent-ils, le retard accusé par l'Etat dans le paiement de leurs indemnités.

 

Pour obtenir le paiement des indemnités annoncées dans les accords politiques précédents, les opérateurs économiques victimes de pillages lors des manifestations politiques de 2013, prévoient d'organiser des manifestations de rue début août à Conakry.



Les commerçants regroupés au sein de l'ONG GOHA (Groupe organisé des hommes d'affaires de Guinée) entendent ainsi contraindre l'Etat à régulariser leur situation d'autant plus que des accords inter-guinéens par le passé ont fixé les modalités d'indemnisation.


Selon leur porte-parole Emile Togba d’ici le 20 juillet, si les victimes ne sont pas indemnisées, le 3 août 2017 ils vont sortir pour manifester. "Et si nous sortons, nous allons rester dans la rue jusqu’à la satisfaction de nos revendications", a-t-il déclaré.

 

Par Mamady Fofana