Bannière
Bannière

Beijing : Immersion au sein de l'agence de presse chinoise Xinhua

  • PDF
  • Précédent
  • 1 sur 3
  • Suivant

La cinquantaine de journalistes et fonctionnaires chargés de l’information guinéens qui prennent part depuis le 4 juillet à un séminaire organisé à Pékin par le gouvernement chinois  ont visité ce mardi 11 juillet les locaux de Xinhua, l'agence de presse étatique de la République populaire de Chine.

 

Fondée en 1931, Xinhua fait office de l'agence de presse officielle après la fondation en 1949 de la République populaire de Chine.



En plus d'un demi-siècle d’existence, l'agence de presse a réussi à étendre ses tentacules à travers le monde et à imposer son influence dans un secteur qui connait la présence de ses concurrentes occidentales notamment.

 

Signe d'une progression remarquable, Xinhua dispose aujourd'hui de 35 filiales dont le Bureau général de Hong Kong pour l'Asie-Pacifique, le Bureau général de Nairobi pour l'Afrique et celui du Caire pour le Moyen-Orient.



"Ces bureaux régionaux ont pour rôle de diffuser directement les informations dans les régions concernées sans passer par le siège", note une source officielle.



A l'intérieur de la Chine, Xinhua dispose d'un réseau dense de bureaux dans 31 provinces, régions et municipalités relevant directement de l'autorité centrale basée dans la capitale Pékin.



"Nous diffusion aujourd'hui 24h/24 en huit langues étrangères", explique un employé de l'agence au 22è étage de l'imposante bâtisse en plein cœur de Pékin qui abrite cette agence de presse stratégique.

 

"L'agence Chine Nouvelle", comme on l'appelle en français, est fournit l'information à ses abonnés à travers des installations et logiciels spécifique. C'est un organe d'information à l'heure de la révolution numérique. Après s'être dotée d'un Terminal en 2016, l'agence fait systématiquement recours  aux réseaux sociaux locaux et internationaux dans la diffusion de ses contenus  écrits, audios, photos et vidéos. "Nous utilisons les réseaux sociaux comme Weibo, Wechat, Twitter...", énumère notre guide.


Xinhua, c'est aussi un réseau de plus de 3000 journalistes dans environ 200 de pays à travers le monde, y compris la Guinée.  Administrateurs, rédacteurs et techniciens ajoutés, le nombre d'employés dépasse aisément 7 000 selon nos sources.



L'utilisation à outrance des nouvelles technologies de l'information et de la communication n'empêche pas pour autant l'agence de presse étatique chinoise de garder ses moyens de diffusion classique. C'est ainsi qu'elle reste toujours éditrice et propriétaire de plus de 20 journaux et une douzaine de magazines. Des publications imprimées aussi bien en Mandarin, la langue officielle de la République populaire, qu'en anglais, français, russe, arabe et espagnol.


Les Desks de l'agence Chine nouvelle traitent quotidiennement plus de 1800 dépêches.



A Beijing, Ougna Camara pour Kaloumpresse.com