Bannière
Bannière
Bannière

Les 100 Africains de l'année (Par le magazine New African) : Ibrahima Khalil Kaba

  • PDF

Le classement annuel du magazine New African des 100 personnalités africaines qui font bouger le continent suscite de l’intérêt au fil des années. Celui de 2017 vient de paraître.

 

Ce choix comporte certes une part de subjectivité – comme d’ailleurs  n’importe classement d’hommes – , mais il est basé sur un certain nombre de critères qui font mettre en lumière (certaines figures réapparaissent ) des figures plus ou moins connues. Il n’en demeure pas moins que ces hommes et femmes sont au cœur de l’action pour créer, agir, transformer la vie du continent. Elles sont au cœur des lieux de pouvoir, de l’entreprise, des sciences, de la culture ou des arts… Comme l’écrivait en 2016 Hichem Ben Yaїche – rédacteur en chef de New African – ces personnalités représentent cette Afrique qui crée, qui invente…


La Guinée, notre pays, ne manque pas de personnalités pouvant figurer dans ce classement. Cette année, elles y sont neuf dont deux sous la rubrique politique, deux du milieu des Business, deux des médias, une des sciences et milieux académiques et deux des arts et culture. Par contre aucune personnalité de la société civile n’y figure – ce qui pourrait s’expliquer par l’affaiblissement de la société civile guinéenne. Aucun de nos chefs religieux n’y figure non plus. Lisez plutôt les portraits résumés des neuf Guinéens influents…


Ibrahima Kalil Kaba


Le discret directeur de cabinet de la Présidence, Ibrahima Kalil Kaba, est aussi l'un des proches conseillers d'Alpha Condé. Nommé contre vents et marées en janvier 2016, Lilou, comme l'appellent ses intimes, a su se maintenir auprès du président guinéen pour gérer sans vacarme son cabinet. Même ses adversaires ont fini par l'accepter.

 

Génie en mathématiques, ce fruit de la prestigieuse université d'Etat de Louisiane a un talent rare. Entre autres, membre de la communauté scientifique des Etats-Unis,  professeur pendant huit ans à l'Embry Riddle Aeronautical University (Floride), il décide en 2011 de rentrer en Guinée pour servir le pays.

 

Ce qui à ses yeux vaut plus que tout  l'or du monde. Devenu le  véritable gardien des secrets du palais, sa voix compte beaucoup à Sékhoutouréya.