Bannière
Bannière
Bannière

Sanaba Kaba lance une formation sur le droit sexuel et reproductif en faveur des jeunes filles

  • PDF

Conakry, le 26 Juillet 2017 – La Ministre de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l'Enfance, Sanaba Kaba, entourée des représentants de l'ONG "The African Women’s Developpment Network" a procédé ce mercredi 26 juillet 2017, au lancement des travaux de l'atelier de formation axé sur la santé, le droit sexuel et reproductif pour les jeunes femmes.

 

Cette session de formation qui va regrouper pendant deux jours une trentaine de participantes s'inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la panafricaine prévue le 31 juillet de chaque mois.



Le renforcement des mouvements des jeunes femmes africaines et leurs rôles sur le continent sera largement au centre de cette session de formation qui a pour objectif de procéder à la formation des formateurs sur les questions de santé, en droit sexuel et reproductif pour les jeunes femmes issues des organisations au Kenya, Mozambique et en Guinée.



En effet, les femmes d'Afrique, au lendemain de l'indépendance de certains de leurs pays, en dépit des frontières artificielles de langues, d'opinions politiques, triomphant des contradictions décidaient de s'unir, former une seule association afin de mieux se connaitre, d'échanger leurs expériences, de conjuguer les efforts pour l'émancipation de la femme sur le continent africain. C'est pourquoi la ministre Sanaba Kaba s'est félicitée de la tenue de cette rencontre d'échange avec les femmes au tour des questions sur la santé, le droit sexuel et reproductif, avant de dire qu'elle souhaite que les participantes vulgarisent les résultats qui seront issus des échanges pour le bien des femmes guinéennes dans leur vie quotidienne.



Pour finir, Sanaba Kaba, a réitéré son engagement à soutenir cette initiative et accompagner ce projet en toute circonstance. Pour elle aujourd'hui, le combat est de permettre aux jeunes femmes d’intégrer les instances de décision pour le développement de la nation mais aussi renforcer les capacités de formation et outiller les centre d’autonomisation afin de réussir le pari de bannir ce fléau a t-elle conclu.



La Cellule de Communication du Gouvernement