Bannière
Bannière

Algérie : un jeune guinéen criblé de balles à la frontière

  • PDF

Lundi 29 mai dernier, un jeune originaire de Labé du nom d’Ibrahima Sory Sanoh, 24 ans, a été criblé de balles par des inconnus à la frontière algérienne avec beaucoup de ses compagnons. Ils tentaient d’y pénétrer clandestinement. Au micro de Mediaguinee, la sœur de la victime confie qu’elle a été informée par un inconnu qui l’a appelée d’Algérie.

»C’est hier que quelqu’un m’a appelée avec un numéro inconnu depuis l’Algérie pour me demander si je connais Sanoh. J’ai répondu par oui c’est mon jeune frère. Après il m’a dit :  »Ah ! Alors Sanoh est mort ». J’ai alors rétorqué par « Eh ! ».  Selon le monsieur, mon jeune frère du nom d’Ibrahima Sory Sanoh, âgé de 24 ans a été abattu à la frontière lorsqu’il tentait de rentrer dans le pays clandestinement avec d’autres personnes, ils ont été tous été tués selon le monsieur. Après m’avoir donné ces informations il m’a raccrochée au nez. Il ne m’a pas laissé le temps de lui demander qui il est et si mon jeune-frère va être inhumé comme ça se doit.  L’orque mon frère quittait la maison, il nous a dit qu’il partait en aventure en Côte d’Ivoire. Malheureusement, il ne va plus revenir », explique Mamadou Ramata Sanoh, grande soeur du jeune.

A noter que Ibrahima Sory Sanoh a laissé derrière lui une veuve enceinte. Il était également un jeune coach d’une petite équipe de football dans le quartier Konkola.