dimanche , 11 avril 2021

Quand une inspection à la MAMRI pollue les relations entre la Primature et la Présidence

On ne saura jamais celui qui a commandité l’inspection à la Mission d’appui à la mobilisation des ressources internes (MAMRI), un service anciennement rattaché à la primature mais qui, depuis février est passé sous la coupole du palais Sèkhoutoureyah.

Au sommet de l’Etat, nous apprenons qu’on se rejette les responsabilités de cette initiative qui ouvre forcément la voix à des spéculations sur la nature des relations entre le Président de la République et son Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Des informations de sources sûres rapportent, que depuis plus d’une semaine, des inspecteurs d’Etat ont posé leur valise à la MAMRI. Les mêmes sources précisent que ces derniers y sont allés à la recherche d’une trace de détournement de 150 milliards de francs guinéens.

Des sources interrogées par les journalistes de Djoma qui ont donné la nouvelle, précisent que le rapport sera d’ailleurs remis, courant cette semaine, au Président Alpha Condé dont relève l’inspection d’Etat et la MAMRI.

Autre fait majeur. Dans le cadre de cette inspection, des bérets rouges de la garde présidentielle auraient fait irruption dans les locaux de ce service et sont repartis en cadenassant toutes les portes de ces lieux.

Il n’en fallait pas plus pour susciter la colère du patron du palais de la Colombe. Dr Kassory Fofana, très furieux, se serait interrogé sur les raisons d’une mission qui, selon lui, vise à auditer sa gestion. C’est du moins l’information qui a suinté des grandes officines.

Par ailleurs, des sources proches du dossier révèlent que les 15 millions de dollars dont on dit avoir disparu des comptes, seraient en réalité une promesse faite par la BAD en faveur de la MAMRI.

Lire la suite sur Emergence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*