dimanche , 11 avril 2021

Petits arrangements sur l’étiquette du Vaccin AstraZeneca expédié en Guinée

Le gouvernement guinéen a annoncé mercredi qu’il comptait utiliser un lot de 69 000 doses de vaccins Astrenzeneca offert par  l’Union africaine sur un financement de MTN pour soutenir la lutte contre la pandémie de  Coronavirus dans le pays. 

Le don qui est arrivé à Conakry, la capitale guinéenne, le lundi 29 mars portait une date d’expiration du 13 avril. Mais une « date rectificative d’expiration » est venue du fabricant pour prolonger le délai de validité, selon le ministre de la Santé Rémy Lamah. Le vaccin peut désormais être utilisé jusqu’à juillet.  

Suite à cette rectification sur l’étiquette du vaccin, l’Etat guinéen rassure que la molécule peut être utilisée à tous les citoyens sur la base d’un consentement libre au même titre que les autres vaccins en cours d’utilisation dans le pays. 

Pour contrer le virus, le gouvernement utilisait jusque-là les vaccins Sinopharm et Sputnik V. Environ 230 000 doses de ces deux vaccins reçus sont en cours d’inoculation depuis le 5 mars. Environ 60 000 personnes sont déjà vaccinées.  Environ  29 cas d’effets secondaires ont été notifiés.

Le gouvernement guinéen et ses partenaires déploient des gros efforts pour accroitre la disponibilité de vaccins en vue de pouvoir vacciner le maximum de guinéens d’ici la fin de l’année pour réduire l’évolution de la maladie.

La Guinée a déclaré le premier cas de Covid-19 le 12 mars 2020. Depuis, le pays a enregistré 20 083 cas confirmés, 127 décès et 16 754 guéris. 

Elie Camara 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*