mercredi , 24 février 2021

Bloqué dans son remaniement ministériel, Alpha Condé se rabat sur son cabinet

Le président Alpha Condé a entamé mardi 19 janvier un remaniement ministériel qui intervient au compte-gouttes. Après la nomination de 16 ministres dont deux nouveaux et quatorze confirmés, le président guinéen s’est retrouvé bloqué entre militants et alliés qui réclament, selon toute vraisemblance, des postes ministériels pour service rendu en faveur du troisième mandat. 

Après un break de 48h, le locataire de Sèkhoutoureah a semblé pousser les pions en procédant à la nomination, ou plutôt la confirmation, de trois autres ministres. Ainsi, Abdoulaye Magassouba reste aux Mines, Dr Mamadou Balo à la Fonction publique et Dr Amadou Bano Barry à l’Enseignement Pré-universitaire et l’Alphabétisation.

Ce qui est inédit dans l’histoire de la Guinée qu’un président ne soit pas suffisamment puissant pour nommer avec aisance les membres de son gouvernement. 

On en vient donc à 19 ministres déjà nommés dont 17 confirmés à leur poste qu’ils occupaient déjà dans le gouvernement précédent. 

De toute évidence, l’auteur du slogan plus que rêveur « Gouverner autrement » se retrouve coincé parmi les prétentions cadres guinéens dont il a toujours clamé ne pas connaître quand il venait au pouvoir en 2010. 

Dans ces conditions, en attendant de reprendre le contrôle de la situation, c’est sur son cabinet et les services rattachés à la Présidence qu’Alpha Condé a jeté son dévolu. Mais là, il n’a pu se défaire de la collaboration de ses anciens collaborateurs.  Tous ont été confirmés.

Claude Kory Kondiano est ainsi confirmé Haut représentant du Chef de l’Etat, tandis qu’Elhadj Tidiane Traoré reste Ministre d’Etat, Conseiller spécial. 

Dans la même catégorie des confirmations, Saloum Cissé, Ministre d’Etat, Conseiller spécial, Nantenin Konaté, ministre d’Etat, conseiller spécial et 
El hadj Mamadou Lamine Fofana, Ministre d’Etat chargé des relations avec les institutions constitutionnelles sont tous également confirmés.

Par ailleurs, Gnanga Komata Gomou, est confirmé dans ses fonctions de Conseiller chargé des questions macroéconomiques tandis que Rachid N’diaye, Ministre d’Etat, Conseiller spécial reste avec son titre.

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*